White House Down
Sony

Son film d'action sera à l'honneur ce dimanche soir sur TF1.

Qu'on se le dise, la Maison Blanche n'était pas un lieu sûr en 2013. Le célèbre bâtiment américain a été attaqué dans La chute de la Maison Blanche, avec Gerard Butler, puis a été infiltrée de terroristes dans G. I. Joe conspiration,et a une nouvelle fois été explosée par Roland Emmerich, qui s'y était déjà attaqué avec Independence Day en 1996. La bande-annonce de White House Down propose pourtant un film d'action bien plus original que prévu.

Alors que ce blockbuster était présenté comme une sorte de Die Hard explosif, la vidéo ancre l'action dans le réel en présentant l'attaque terroriste à travers des extraits de journaux télévisés. Entre les cris des passants, les réactions affolées et les images qui sautent, la bande-annonce démarre très fort ! Elle est entrecoupée de bouts de phrase, comme c'est souvent le cas dans ce type de trailers, sauf qu'au lieu d'être une accroche inventée pour le film, on découvre qu'il s'agit en fait d'une célèbre citation d'Abraham Lincoln : « L'Amérique ne sera jamais détruite par des forces extérieures. Si nous chancelons et perdons nos libertés, ce sera parce que nous nous serons détruits nous-mêmes. »
Une bonne idée de départ qui évoque moins les scènes d'explosion mémorables de la filmo d'Emmerich qu'une véritable menace (et qui sous entend au passage que les terroristes du film attaquent leur propre pays). Que les amateurs d'action se rassurent, la suite de la bande-annonce contient son lot de plans impressionnants. En plus de la Maison blanche, Air Force One est touché, des hélicoptères rasent les passants ou frôlent les murs du bâtiment présidentiel, une voiture s'écrase dans une piscine au ralenti... Un homme est filmé de dos, levant les bras comme s'il dirigeait les opérations de loin, et ce plan est immédiatement suivi d'une explosion gigantesque. Est-ce lui le "chef d'orchestre" des opérations ? Le terroriste qui attaque directement la demeure du président américain joué par Jamie Foxx ? La vidéo ne confirme rien, mais l'image est forte.

Vous l'aurez compris, l'attaque de la Maison Blanche est ici filmée de manière crédible, même si ce blockbuster n'oublie pas pour autant les répliques choc et plaisanteries. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre critique du film, ici.

Roland Emmerich : "J'ai une forme de peur de la fin du monde"