Kobe Bryant et Glen Keane aux Oscars 2018
Kobe Bryant et Glen Keane aux Oscars 2018 (capture d'écran YouTube/Oscars)

La légende du basket avait reçu l’Oscar du meilleur court-métrage d’animation en 2018.

Cinq bagues de champion NBA, un titre de meilleur jouer de la saison, deux de meilleur joueur des finales, deux médailles d’or olympiques avec Team USA… Kobe Bryant, décédé tragiquement dimanche en compagnie d’une de ses filles dans un accident d’hélicoptère, laisse derrière lui une impressionnante armoire à trophées. Au milieu des récompenses liées à sa prolifique carrière de basketteur professionnel trône un prix pas comme les autres, dont il était particulièrement fier. L’Oscar du meilleur court-métrage d’animation qu’il avait remporté en 2018 grâce à Dear Basketball (à voir en fin d'article).  

Flashback. Novembre 2015. Kobe Bryant a pris sa décision. Après 20 ans dans l’éprouvant championnat de basketball américain, la NBA, la star des Los Angeles Lakers va tirer sa révérence. La saison vient de démarrer, mais il sait déjà que ce sera la dernière. Le joueur l’annonce de manière originale en publiant une lettre, ou plutôt un poème, sur The Player’s Tribune. Le texte, intitulé Dear Basketball, est une vibrante déclaration d’amour à la balle orange qui le fait courir et rêver depuis son plus jeune âge.

Quelques mois plus tard, Kobe est officiellement à la retraite. Après avoir consacré toute sa vie au basket, il commence à développer toutes sortes de projets et de business, et s'intéresse notamment au domaine du divertissement. Pour lancer sa boite de production, il a l’idée d’adapter sa lettre à l’écran. Et pour se faire, il s’entoure de cadors : le célèbre animateur Glen Keane (La Petite Sirène, La Belle et la Bête, Aladdin, Pocahontas), qui est chargé de la réalisation, et l’illustre John Williams, qui compose la musique. Le film s’intitule Dear Basketball et Kobe y joue le rôle du narrateur en reprenant son fameux poème.

Le succès du court-métrage dépasse toutes les espérances. Après s’être imposé lors des Annie Awards, la prestigieuse cérémonie consacrée aux films d’animation, Dear Basketball se voit nommé aux Oscars 2018. Et, surprise, il s’impose malgré la présence d’un film Pixar (Lou) dans la catégorie.

 

Lors d’une très récente interview accordée à USA Today, Kobe Bryant revenait sur ce moment très particulier de sa carrière, qui constitue d’ailleurs une première pour un ancien sportif de haut niveau. "Ce n’est pas quelque chose que j’attendais. Etant gosse, je rêvais plutôt de gagner des championnats, ce genre de choses. Me retrouver dans ce domaine ? Personne ne me voyait gagner un Oscar", expliquait le jeune retraité, rappelant qu’on lui prédisait plutôt de sombrer dans la petite dépression propre aux sportifs qui viennent de raccrocher.   

Mais Kobe Bryant n’était pas fait du même cuir que le commun des mortels. Et sa manière de dire au revoir au jeu dans Dear Basketball résonne encore plus aujourd’hui alors qu’il vient de faire ses adieux…