R-Rated, séries Star Wars ou Monstres et cie : Disney en dit plus sur son service de streaming

Le service de streaming de Disney coûtera moins cher que Netflix

Pas de violence sur le Netflix de Disney. La plateforme sera entièrement tout public.

Deadline consacre un long article à la future plateforme de streaming de Disney. Annoncée l'an dernier, avant le rachat de la Fox par le studio, elle devrait être lancée à l'automne 2019. D'abord aux Etats-Unis, révèle la source, avant d'être étendue dans le monde entier. On ne connaît pas encore le prix de l'abonnement, mais la firme commence à fixer les règles de son futur service. Tout en préparant des films et séries spécialement pour son lancement. Certains sont même déjà en boîte !

Le service de streaming de Disney coûtera moins cher que Netflix

Des programmes familiaux
En rachetant la Fox, Disney met aussi la main sur Hulu, un service de streaming américain. L'idée de la firme est de diffuser uniquement des œuvres tout public sur sa propre plateforme, et de proposer les projets pour adultes sur Hulu… ou de les laisser sur Netflix. Les séries Marvel assez violentes telles que Daredevil, Jessica Jones ou Luke Cage resteraient ainsi sur leur service original, au moins au début de la plateforme Disney.

Les séries Marvel vont continuer "pendant très longtemps" sur Netflix

On trouverait donc principalement des dessins animés (les fameux classiques Disney, de Blanche-Neige et les sept nains à Zootopie en passant par Aladdin, Le Roi Lion etc., ainsi que les Pixar comme Toy Story, Le Monde de Nemo, Les Indestructibles...), des films live pour toute la famille (L'Île au trésor, Tron, Benjamin Gates, Maléfique, Tomorrowland, et les Star Wars, évidemment…) et des séries (voir plus bas).

Rachat de la Fox par Disney : un deal à 60 milliards de dollars ?

Des contenus inédits
Disney veut aussi produire des séries et films exprès pour sa plateforme. Quatre ou cinq longs métrages la première année, et cinq séries télé, qui coûteraient environ 25 millions de dollars pour 10 épisodes. Un ou deux show pourraient aussi être financés à hauteur de 100 millions par saison, ce qui permettrait à la firme de rivaliser avec les séries à gros budget du moment, telles que Game of Thrones ou The Crown.

Côté films, Disney a déjà deux longs métrages de prêts, que le studio garde pour le lancement de son service : Magic Kemp, de Mark Water, et Noelle, un film de Noël porté par Anna Kendrick. L'adaptation de Merlin l'Enchanteur en live serait elle aussi concernée. Et en parallèle, Ridley Scott chapeauterait un autre film sur le Roi Arthur, qui serait lui proposé au cinéma. Plusieurs projets annoncés récemment (La Belle et le clochard en live, une adaptation de Don Quichotte, mais pas celle de Terry Gilliam, Stargirl…) devraient aussi être produits directement pour la plateforme.

Merlin l’Enchanteur par le réalisateur de 28 semaines plus tard

Côté séries, Disney compte produire au moins une nouvelle série Star Wars, ainsi qu'une Marvel, certainement plus dans la veine d'Agents du S.H.I.E.L.D. que de Daredevil, puisqu'elle devra coller à la charte "tout public" du service. Un Show inédit tiré de High School Musical est lui aussi à l'étude. Ainsi qu'une série animée dans l'univers de Monstres et cie.

Plusieurs séries Star Wars sont en développement pour la plateforme Disney


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

La Forme de l'eau
Les Aventures de Spirou et Fantasio
L'Insoumis

PREMIÈRE ACTUS