DR

Mieux, les héros de Reservoir Dogs et de Pulp Fiction ont pu voir Kill Bill au cinéma. 

Quentin Tarantino fait des clins d’œil à ses films dans ses films. Certains sont très célèbres, comme le lien de parenté entre Vic Vega (Michael Madsen) de Reservoir Dogs et Vincent Vega (John Travolta) de Pulp Fiction. D’autres sont plus difficiles à remarquer, comme celui qu’il a fait à Inglourious Basterds dans sa dernière mise en scène, Les 8 Salopards.

C’est justement dans le cadre de la promotion de son dernier western que le cinéaste a révélé lors de l’émission australienne The Project TV que tous ses films étaient liés. Il est même allé plus loin en détaillant qu’ils existaient dans deux temporalités : "le monde réel et le monde du cinéma". Explications.

"Mes films se divisent en deux univers. Il y a celui qui est ‘réel’, c’est-à-dire celui où vivent mes personnages. Et il y a l’univers des films. Par exemple, Une nuit en Enfer (qu’il a écrit et dans lequel il joue, mais qui est réalisé par son ami Robert Rodriguez, ndlr) et Kill Bill sont des univers fictifs. Ce qui veut dire qu’en gros, quand les personnages de Reservoir Dogs ou de Pulp Fiction vont voir un film, ils vont voir Une nuit en Enfer ou Kill Bill".

C’est même un peu plus tordu que ça. Dans Pulp Fiction, sorti en 1994, Mia Wallace (Uma Thurman) explique avoir passé une audition pour la production fictive Fox Force Five et elle décrit cinq personnages féminins. Quatre correspondent à ses adversaires de Kill Bill (sur les écrans en 2003) et le dernier est tout simplement son propre futur rôle :

 

DR

Cela signifie que bien avant de tourner ses films, son créateur sait déjà dans quel "univers" il se situera, le "réel" ou le "fictif". et que dans le cas de Kill Bill, il avait précisément en tête les principales caractéristiques de ses héroïnes une décennie avant de le mettre en scène.  Bande-annonce des 8 Salopards, qui est actuellement au cinéma :