Marvel Studios

Etes-vous bien resté jusqu’à la fin du nouveau Marvel ? 

Si Black Panther dénote par rapport à la plupart des films du MCU, de par son casting majoritairement noir, son ton moins fun et son aspect politique, le dernier né de Marvel Studios n’échappe à la tradition de la scène, ou plutôt des scènes post-génériques. 

(Attention spoiler si vous n’avez pas encore vu Black Panther)

Alors, qu’apprend-on dans les séquences bonus de Black Panther ? Si vous êtes parti trop tôt ou que vous n’avez pas tout saisi, on fait le point.

Black Panther est plus qu'un film (critique sans spoiler)

Dans la première scène, nous retrouvons donc T’Challa (Chadwick Boseman) aux Nations Unies, révélant dans un discours que le Wakanda n’est pas un pays du tiers-monde, comme le Royaume le faisait croire depuis toujours, mais bien une nation ultra-avancée technologiquement grâce à son gisement de vibranium qui lui permet de fabriquer des armes hypersophistiquées et de réaliser des miracles médicaux, comme on a pu le voir dans le film. Un métal précieux qui pourrait aussi intéresser Tony Stark en prévision de l’affrontement face à Thanos dans Avengers : Infinity War.  

Cette fin de la stratégie de l’isolement confirme donc que T’Challa suivra en partie le souhait de N’Jadaka, alias Erik "Killmonger" Stevens (Michael B. Jordan), qui voulait que le Wakanda aide les noirs du monde entier à se soulever contre le système. Une décision qui devrait avoir de lourdes conséquences,  en fragilisant notamment le Wakanda, et pourrait être le thème central d’un prochain film Black Panther. La suite n’a pas été officiellement commandée, mais Kevin Feige a déjà laissé entendre qu’elle devrait se faire, probablement avec Ryan Coogler à la réalisation.  

Ryan Coogler : "Black Panther est le James Bond du Marvel Cinematic Universe"

Mais la révélation la plus importante se trouve dans la seconde scène post-générique, qui nous a révélé le destin d’un personnage adoré des fans de Marvel : Bucky Barnes, qu’on avait abandonné bien mal en point à la fin de Captain America : Civil War. On le retrouve donc dans une hutte, perdu au beau milieu du Wakanda. Il se réveille, entouré d’enfants, et est bientôt rejoint par Shuri, qui lui révèle qu’il a encore beaucoup de choses à apprendre.

Cette scène est en lien direct avec la scène post-générique de Civil War, où l’on voyait Barnes accepter de se faire cryogéniser et emmener au Wakanda pour subir un traitement contre le lavage de cerveau que lui avait fait subir Hydra, le transformant en Winter Soldier (soldat de l'hiver). Du coup, on comprend mieux pourquoi on retrouvait Barnes aux côtés des Avengers dans le dernier trailer d’Infinity War. Aura-t-il profité de son séjour au Wakanda pour se faire confectionner un nouveau bras en vibranium ? Réponse fin avril avec la sortie du troisième volet d’Avengers… 

Prochainement au Cinéma