Quand Tom Selleck devait jouer Doctor Strange

Tom Selleck

Trente ans avant Benedict Cumberbatch, c'est Tom Selleck qui devait jouer le Sorcier suprême au cinéma.

Doctor Strange sort le 26 octobre en France. Le 14ème superfilm du Marvel Cinematic Universe, et le premier à mettre en scène Stephen Strange, le Sorcier Suprême, capable de manier les énergies mystiques, membre d'une fraternité de magiciens dévoués à protéger la Terre des menaces extradimensionnelles (et apparu en 1963 dans la revue Strange Tales, créé par Stan Lee et Steve Ditko, le fameux duo à l'origine de Spider-Man). C'est Benedict Cumberbatch qui joue Strange, mais saviez-vous que Marvel avait prévu un film Doctor Strange avec Tom Selleck dans les années 80 ? Lançons un sort et remontons le temps, à la fin des années 70.

Notre critique de Doctor Strange

En 1978, CBS produit et diffuse le téléfilm de 90 minutes Dr. Strange avec Peter Hooten dans le rôle-titre. Un téléfilm produit par Stan Lee et conçu pour être le pilote d'une série télé et qui restera un coup unique. The Incredible Hulk (1977-1982) en live action avec Lou Ferrigno durera cinq saisons, la série The Amazing Spider-Man (1978-1979) ne rencontrera qu'un succès limité au regard de ses coûts de production élevés. Qu'importe, le succès des comics fait que les producteurs se bousculent à la porte de Marvel pour acheter les droits d'adaptation cinéma de leurs superhéros, ecnouragés par le boss de Marvel de l'époque, Jim Shooter, qui cherche à rationaliser les coûts et les méthodes de production de la maison d'édition. Notamment à travers les franchises. Universal développe des films Thor et Silver Surfer, Dino De Laurentiis un Ghost Rider... Des comédies musicales Captain America et Spider-Man sont même en projet. Près d'Hollywood, c'est Stan Lee qui se fait le VRP des superhéros dans les luxueux bureaux de Marvel Productions.

Et vers 1983, parmi les projets de Marvel au cinéma se trouve donc un Doctor Strange. Qui se résume seulement en ceci : "un film avec Tom Selleck". L'acteur avait déjà refusé le rôle d'Indiana Jones dans Les Aventuriers de l'arche perdue à cause de son engagement dans la série Magnum en 1980. Le succès de la série (huit saisons jusqu'en 1988) fait de Selleck un des archétypes de la virilité 80s, et sa moustache en fait un candidat idéal pour Strange aux yeux de Marvel. Mais le projet n'avance pas au-delà de cette idée de casting, le comics d'origine, annulé deux fois par Marvel au cours de son histoire pour cause de ventes insuffisantes, n'ayant pas la force marketing des héros titulaires de Marvel. En 1986, Marvel est racheté par New World Pictures (qui devient peu de temps après New World Entertainement) Le nouveau proprio de Marvel relance l'idée de faire des films : par exemple, X-Men sur un script de Roy Thomas (auteur légendaire des BD Conan le Barbare) et Doctor Strange. Ce dernier doit être écrit par Bob Gale, grand complice de Robert Zemeckis avec lequel il a signé les scripts de 1941 et de la trilogie Retour vers le futur. Le script est classique en termes d'origins story, et annonce à bien des égards le Doctor Strange de 2016 : on y assiste à l'accident qui met un terme à la carrière de chirurgien de Strange, puis à son initiation aux arts mystiques pendant deux ans au Népal, avant de fire en bataille magique face au Baron Mordo dans les rues de Manhattan. Le film ne verra, évidemment jamais le jour : Stan Lee en réécrit un en 1989 à quatre mains avec l'anglais Alex Cox (Repo Man, Sid & Nancy), où Strange devait affronter l'entité extra-dimensionnelle Dormammu sur l'Ile de Pâques.

En décembre 1992, le projet de film ressuscite un temps avec Wes Craven à la réalisation. Ironiquement, c'est aussi l'année de sortie du très bis Dr. Mordrid avec Jeffrey Combs (Re-Animator), une adaptation de Doctor Strange développée par les producteurs Charles et Albert Band dans les années 80, et devenue officieuse quand les droits d'adaptation ont expiré. Le projet Craven, développé chez Regency, devait sortir en 1994 ou 1995 sur un scénario de David S. Goyer, futur auteur de Blade ou Batman Begins. Nouveau blocage dû à un conflit sur les recettes du merchandising entre Regency et sa maison-mère, Warner. Le studio Columbia récupère Strange en 1997 et lance un tout nouveau script. En 2001, Dimenson Films (division "films de genre" de Miramax) récupère les droits de Doctor Strange mais Goyer, pourtant prévu comme scénariste et réalisateur, se barre du projet l'année suivante. A l'exception de Selleck, aucun nom d'acteur n'a été avancé pour savoir qui jouera Strange, alors que le casting joue un rôle-clef dans le financement de ce genre de projet. Mais encore une fois, le manque de popularité du personnage a empêché le film d'avancer au-delà du simple pitch.

En 2005, Marvel rachète les droits d'adaptation de Doctor Strange à Miramax. Et en 2009, les réunions commencent pour intégrer le Sorcier Suprême dans le Marvel Cinematic Universe esquissé par la producteur Avi Arad depuis 2005. Le vieux projet de Doctor Strange joué par un macho moustachu en Ferrarri n'était déjà plus qu'un lointain souvenir. Ou plutôt l'écho d'un fantôme issu d'une dimension parallèle.

Bande-annonce de Doctor Strange :

Commentaires

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre