Downton Abbey
Universal Pictures France

La famille Crawley a écrasé la concurrence, se classant première devant Le Dindon et Rambo : Last Blood. (Source : Le Film Français)

Rien ne résiste aux Crawley, et ce n’était pas un dindon ou un papi vétéran de guerre qui auraient pu les mettre dans une situation inconfortable. Fort de ses 2215 billets achetés sur les 25 copies distribuées, Downton Abbey a dominé ces premières séances à Paris. Une victoire totale sur ce box-office pour l'adaptation de la série par Michael Engler, loin devant ses concurrents. Aucun doute, aujourd’hui, les montres étaient à l’heure anglaise.

Downton Abbey : Joutes royales [Critique]

De son côté, Le Dindon a attiré 837 spectateurs. L’adaptation par Jalil Lespert de la pièce de théâtre de Georges Feydeau, transposée dans les années 60, a attiré 837 spectateurs dans les salles de cinéma. Malgré cette deuxième place, cela reste l’un des pires démarrages pour son réalisateur : seul 24 Mesures avait fait moins bien avec ses 315 places, quand 2991 tickets avaient été achetés pour la sortie d’Yves Saint Laurent en 2014.

Après les dindons, restons un peu à la ferme, avec Au nom de la terre : la calvitie de Guillaume Canet, transformé en agriculteur dans le drame d’Edouard Bergeon, a été vue 824 fois sur les grands écrans. Si le réalisateur est un habitué des documentaires, il signe ici sa première fiction, librement adaptée de l’histoire de son propre père.

Au nom de la terre : Canet, grand petit paysan [Critique]

C’était pas sa guerre, et il est loin de l’avoir gagnée. Sylvester Stallone a ressorti le couteau mais signe ici le pire démarrage dans l’histoire de la franchise au cinéma. Rambo II La Mission avait ainsi été vu 8519 fois lors de sa première journée en 1985. Rambo : Last Blood n’a pas même franchi la barre des 1458 spectateurs de John Rambo, cinquième volet de la saga. Il faut croire qu’avec l’âge, on s’essouffle…

L’auteur de Rambo critique Last Blood

Il y a ceux qui font tout sauter, et Ceux qui travaillent : 719 personnes sont allées voir les mésaventures de Frank, cadre supérieur ayant consacré sa vie au travail avant d’être renvoyé sans ménagement dans le drame d’Antoine Russbach. Ainsi, quand certains se retrouvent au chômage forcé et en dernière place de ce top 5, d'autres siègent au sommet dans le confort de leur palais britannique.

 

Premières séances du 25 septembre :

box-office 14h 25 septembre 2019
ComScore / Le Film Français

A lire aussi sur Première

Box-office France : Au nom de la terre trace son chemin

Les paysans d’Edouard Bergeon l’ont emporté face à Rambo et Downton Abbey.

Box-office du 2/09 : Alice et le maire l’emporte

Le film de Nicolas Pariser a une bonne longueur d’avance face à Gemini Man.