Premières infos sur Astérix, Les Petits mouchoirs 2, Le Bon Dieu 2, Nicky Larson, Minuscule 2…
SND/Le Pacte/Sony/StudioCanal/Mars Films

Zoom sur les films français qui feront l’événement de fin 2018 à 2019.

Ce jeudi, lors du Congrès annuel des exploitants, les studios de cinéma ont présenté leurs futurs projets, dévoilant des extraits, teasers et bandes-annonces de films attendus entre la fin de l’année et le premier semestre 2019. Notamment de leurs productions françaises. Il y avait beaucoup de comédies, comme les suites de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? et des Petits Mouchoirs ou All Inclusive et Nicky Larson, mais aussi des projets familiaux, à l’image de Minuscule 2, Astérix et le secret de la potion magique et Rémi sans famille ou des drames tels que Grâce à Dieu, de François Ozon et même quelques blockbusters d’action, à commencer par Anna de Luc Besson. Pour ne pas trop s’y perdre, nous les présentons ici par distributeur.

Pathé : Playmobil, Lisa Azuelos, Sempé… 
Pathé a ouvert le bal avec des images inédites de Raoul Taburin, de Pierre Godeau, une adaptation des BD de Sempé portée par Benoît Poelvoorde et Edouard Baer. L’histoire d’un fabriquant de vélo qui sortira au printemps prochain. Au cours de ce panel, le studio a surtout misé sur des comédies : Le Gendre de ma vie, avec Kad Merad, où il joue un père de famille qui s’entend si bien avec son gendre que lorsque sa fille le quitte, il fait tout pour qu’elle change d’avis. Sortie prévue à Noël. Mon bébé (le 13/03/2019), signé Lisa Azuelos (Lol) suit une quadra jouée par Sandrine Kiberlain élevant ses deux adolescentes. Il y avait aussi deux films d’animation : l’adaptation des jeux pour enfants Playmobil, réalisée par Lino Disalvo, et La Fameuse invasion des loups qui s’inspire d’un conte de Dino Buzzati. Voici une vidéo revenant sur sa création :

 

 

Enfin, Pathé a teasé Le Chant du Loup, un thriller au casting cinq étoiles (Mathieu Kassovitz, Omar Sy, Paula Beer, Reda Kateb et François Civil) se déroulant dans un sous-marin. Il sera sur les écrans en février prochain.

EuropaCorp : Les nouveaux films de Luc Besson, Guillaume Canet…
EuropaCorp a suivi en proposant un "promo reel" d’Anna, le film d’action tourné en anglais par Luc Besson. Sur l’air du classique russe "Kalinka", le montage suit la jeune héroïne jouée Sasha Luss combattant des méchants de plus en plus rapidement, et violemment. Pas de détails sur l’intrigue pour l’instant, mais il faut dire que le projet n’est pas encore daté.

Guillaume Canet est ensuite monté sur scène pour dévoiler les premières images de Nous vieillirons ensemble, sa suite des Petits mouchoirs, qui marque ses retrouvailles avec toute l’équipe : Gilles Lellouche, Marion Cotillard, Benoît Magimel, François Cluzet etc. alors que ce dernier vit un revers de fortune. Même l’ostréiculteur Joël Dupuch revient, et José Garcia s’invite dans l’aventure. "Les amitiés changent voire meurent quand on vieillit, et je souhaitais écrire un film dessus", a expliqué le réalisateur qui promet une suite parfaitement dans la veine du premier volet, qui avait attiré plus de 5 millions de spectateurs au cinéma en 2010.

Sony : Nicky Larson ne craint personne !
En parlant de metteur en scène à succès : Sony a proposé à Philippe Lacheau de venir présenter des extraits inédits de son adaptation en live de la célèbre série animée Nicky Larson, attendue début février au cinéma. Alors que le premier teaser venait d’être dévoilé sur la toile, le public du congrès a découvert une scène complète comprenant le héros, Mammouth et un homme nu en pleine opération, dont Larson saisit le sexe en espérant attraper son pistolet. Un humour potache revendiqué dès le teaser :

 

SND : Ahmed Sylla et Astérix
SND a également invité des acteurs populaires sur la scène du congrès. Ahmed Sylla est venu y présenter Chacun pour tous en compagnie de deux de ses coéquipiers de cette comédie dramatique retraçant l’histoire vraie de joueurs valides intégrant une équipe de basketteurs déficients mentaux. Le trio a beaucoup amusé le public en proposant un sketch dans la veine du film, à la fois drôle et touchant. Egalement porté par Jean-Pierre Darroussin, ce film sortira le 31 octobre.

Alexandre Astier, le coréalisateur d’Astérix et le secret de la potion magique, est à son tour monté sur scène pour parler de cette suite du Domaine des Dieux, qui n’est pas tirée d’une BD d’Uderzo et Goscinny mais proposera une histoire imaginée spécialement pour l’occasion, dans laquelle Panoramix décide de livrer la recette de sa célèbre potion à un jeune druide talentueux. L’auteur a précisé que Christian Clavier succède à Roger Carel au doublage du héros et que le film d’animation mettrait en scène "un vrai méchant". A découvrir à partir du 5 décembre sur grand écran.

Le distributeur a également montré des bandes-annonces de L’Incroyable histoire du facteur Cheval (28/11), l’histoire vraie d’un postier qui a créé une œuvre d’art phénoménale dans la Drôme à la fin du XIXe siècle, qui est joué par Jacques Gamblin et de Donne-moi des ailes, de Nicolas Vannier, sur un scientifique incarné par Jean-Paul Rouve, qui étudie les oies sauvages.

StudioCanal : Le Grand bain, Holy Lands…
Histoire de plonger les spectateurs dans l’ambiance, quoi de mieux que de nouvelles images du Grand bain, la comédie de Gilles Lellouche qui a bien fait rire les festivaliers à Cannes, en mai dernier, et qui sortira le 24 octobre ? Changement de registre ensuite avec le film familial Mia et le lion blanc, qui relate l’amitié entre une fillette et un félin, puis Holy Lands, l’adaptation d'un roman d’Amanda Sthers par elle-même, avec James Caan, Jonathan Rhys-Meyer, Rosanna Arquette et Patrick Bruel. Sans oublier la suite de Shaun le Mouton, le nouveau film des studios Aardman qui est une coproduction franco-britannique.

UGC : Bertrand Blier, la suite du Bon Dieu, le super-héros noir Black Snake…
Le distributeur a principalement misé sur des comédies en proposant 3 teasers de Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ?, la suite du carton de 2014 (12 millions d’entrées), qui racontera comment les filles du couple Verneuil veulent vivre à l’étranger, pendant que leurs parents recueillent un migrant et que la sœur de l’un des gendres fait son coming-out à ses parents. Les premières infos sur ce film de Phillipe de Chauveron sont ici :

Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? On sait de quoi parlera cette suite

Le public a également découvert quelques répliques de Convoi exceptionnel, de Bertrand Blier (Le Bruit des Glaçons), une comédie "meta" où Gérard Depardieu et Christian Clavier jouent avec les codes du genre, ainsi que les premières images de La Lutte des classes, de Michel Leclerc (Le Nom des gens), où Leila Bekhti et Edouard Baer mentent pour faire accepter leur enfant dans une école privée, ou encore de Black Snake, la légende du serpent noir, film de super-héros imaginé par Karole Rocher et Thomas N’Gijol. Ils sortiront tous début 2019.

Warner Bros : All Inclusive, quand Patrick Chirac s’invite chez les Bronzés
Autre grosse comédie présentée lors du congrès, All Inclusive, de Fabien Onteniente, se présente comme un mélange de Camping et des Bronzés, plein de second degré concernant ces deux aînés. Franck Dubosc, aussi détendu et fêtard qu’en Patrick Chirac, y passe ses vacances avec François-Xavier Demaison, qui déprime depuis que sa femme l’a quitté. Ils croiseront entre autre Thierry Lhermitte et Josiane Balasko dans ce club de vacances. Rendez-vous à la mi-février pour en voir plus.

Memento : En liberté !
Le studio fête ses 15 ans avec le sourire grâce aux extraits savoureux d’En Liberté (31 octobre), de Pierre Salvadori, qui est venu en parler avec son actrice Adèle Haenel. Avant de reprendre son sérieux avec Une intime conviction, d’Antoine Raimbault, inspiré d’une affaire de meurtre non élucidée, qui sortira le 6 février.

Mars Films : Rémi sans famille et François Ozon
Pour le coup, ce distributeur a surtout marqué les esprits pour ses drames, notamment Grâce à Dieu, de François Ozon, qui retrace le destin de trois victimes d'un pédophile (Melville Poupaud, Denis Ménochet et Swann Arlaud) devant faire face à leur agresseur, un prêtre, plusieurs années après les faits. De nouvelles images de Rémi Sans famille, qui sortira à Noël, avec Daniel Auteuil, ont également été projetées.

Gaumont : Edmond et L’Empereur de Paris
Le studio a également misé sur la diversité en teasant par exemple Edmond, un film sur l’auteur de Cyrano de Bergerac, qui sera incarné par Thomas Solivérès et sera dans les salles la première semaine de janvier, ou L’Empereur de Paris, de Jean-François Richet, qui retrace l’histoire de Vidocq avec Vincent Cassel dans le rôle-titre (rendez-vous à la mi-décembre). Après le succès de Retour chez ma mère, Eric Lavaine retrouve Alexandra Lamy pour Chamboultout, une comédie dramatique où son mari, José Garcia, devient aveugle, Anne Fontaine prépare Blanche comme neige, un conte moderne avec Isabelle Huppert et Rémi Bezançon (Le Premier jour du reste de ta vie) embauche Fabrice Luchini, Camille Cottin et Alice Isaaz pour sa nouvelle comédie, Henri Pick.

Le Pacte voit grand avec Minuscule 2
Les Mandibules du bout du monde sortira le 30 janvier, et ses premières images promettent une suite aussi référencée et poétique que le premier épisode, sorti en 2014. Ce coup-ci, la petite coccinelle va découvrir une île des Caraïbes. Le distributeur a également dévoilé des extraits des drames Un Amour impossible, d’Anne Consigny avec Virginie Efira (sortie le 7 novembre), et de Continuer, de Joachim Lafosse. Yves, de Benoît Forgeard, a surpris les premiers spectateurs par son univers loufoque : on y suit un rappeur (William Lebghil) en panne d’inspiration qui trouve de l’aide... dans son frigo, qui est doté d’une intelligence artificielle.