DR

Liam Neeson raconte une histoire monstrueuse pour le réalisateur de L’Orphelinat.

Comment parler de la mort aux enfants ? Comment les aider à faire le deuil d’un être cher ? Le livre Quelques minutes après minuit, de Patrick Ness, aborde ces questions difficiles avec poésie et imagination. L'histoire suit Connor (Lewis MacDougall), un enfant de 13 ans dont la mère (Felicity Jones) est gravement malade. Loin de son père (Toby Kebbel), maltraité à l’école, le garçon se sent seul et il n’arrive pas à accepter l’idée qu’il va devoir aller vivre chez sa grand-mère (Sigourney Weaver) car il la déteste. Jusqu’au jour -enfin une nuit, plutôt- où un monstre apparaît à sa fenêtre. Cet arbre géant est-il le fruit d’un cauchemar ? Il revient chaque soir, quelques minutes après minuit, et ses histoires sont terrifiantes. Et s’il ne fallait pas se fier aux apparences ? Ce monstre pourrait aider Connor à aller mieux… à condition qu’il réponde à son appel.

A Monster Calls - c’est le titre original du livre- est en cours d’adaptation au cinéma par Juan Antonio Bayona, le metteur en scène de L'orphelinat et The Impossible, des films très différents mais tous les deux poignants. Il a choisi Liam Neeson pour prêter sa voix au monstre. L’acteur narre ainsi le premier teaser du long-métrage. Poétique et symbolique, sa courte histoire parle d’un homme devenu invisible pour son entourage. « Il n’était pas vraiment invisible. C’est seulement que les gens autour de lui avaient pris l’habitude de ne pas le voir. Un jour, il en a eu marre. (…) Si personne ne vous voit, êtes-vous véritablement là ? (…) Alors il a appelé un monstre ».

Entrecoupée d’extraits dévoilant le triste quotidien du petit héros, rythmée par la musique mélancolique de Cloud Atlas, la vidéo s’arrête juste au moment où il découvre le monstre. Une technique bien rodée à Hollywood pour intriguer les spectateurs, mais il faut avouer qu’elle fonctionne. Comment résister à un tel suspense ? Reste qu’il va falloir être patient : A Monster Calls sortira dans près d’un an, en octobre 2016.