Premier extrait des Indestructibles 2, Toy Story 4, La Reine des neiges 2, Coco, le nouveau Pixar mystère...

D23 2017 animation

Tout ce qu'il fallait retenir du panel "animation" du D23, la grand-messe des films Disney.

Ce week-end se tient à Anaheim (Californie) le D23 : tous les deux ans, Disney organise une grande convention "pour les fans" dévoilant le futur de ses franchises et de ses parcs d'attraction. Du point de vue du cinéma, on attend cet événement avec impatience pour ses deux présentations ("panels" dans la langue d'oncle Walt) consacrées aux futurs films d'animation et aux futurs films en live action. Aujourd'hui, vendredi 14 juillet, John Lasseter, big boss de l'animation chez Disney, présentait les futurs projets des trois studios (Disneytoon, Pixar, et les traditionnels Walt Disney Animation Studios) dans le grand hall du Centre de convention d'Anaheim face à des milliers de fans. Après une présentation par Alan Horn, président des studios Disney, qui a dévoilé un montage vidéo surexcitant mêlant films passés et films à venir (dont quelques images de Mary Poppins Returns avec Emily Blunt qui ont provoqué des hurlements de joie dans le public), un John Lasseter surexcité a pris d'assaut la scène armé d'un canon à t-shirt pour balancer des cadeaux dans le public.

Space

Space
John a lancé directement les hostilités avec une suite de Planes, le spin-off de Cars consacré aux engins volants et produit chez Disneytoons, qui s'occupe principalement des DTV Disney. Pour l'instant sans titre et surnommé Space, le film sera consacré aux avions de chasse et aux navettes spatiales. Un extrait assez bluffant a été dévoilé dans lequel deux F22 se font la course au-dessus du désert, avant d'être rejoints par un avion-espion SR71. Pas de dialogues, juste le son des réacteurs et le montage qui claque et qui glisse... Une vraie baffe de cinéma, d'autant plus surprenante qu'elle venait d'un projet dont on n'attendait pas grand-chose.

Joyeuses fêtes avec Olaf

Joyeuses fêtes avec Olaf
Prévu pour être projeté avant Coco en novembre prochain (voir plus loin), le nouveau court-métrage de la série La Reine des neiges a pour héros Olaf qui organise une fête de Noël à Elsa et Anna. L'occasion pour Josh Gad (qui fait la voix d'Olaf en VO, chez nous c'est Dany Boon) de débarquer sur scène et de chanter en direct sur un extrait du film, en fin de compte drôle et réjouissant.

La Reine des neiges 2
Ce qui a permis à Lasseter d'éluder la question de nouvelles infos sur La Reine des neiges 2 : une vidéo de voyages nous a montré l'équipe technique du film en déplacement dans la nature norvégienne pour s'inspirer des paysages locaux. Concernant le titre du film, Lasseter a fait plein de blagues dessus en projetant des faux titres (Frozen Toe, Décongelé, Frozen Peas...) mais aucune info supplémentaire.

Ralph 2.0

Ralph 2.0
Par contre, le trailer de Ralph Breaks the Internet (Ralph 2.0 chez nous) était prêt à être livré. Ralph et Vanellope devront se plonger dans l'internet pour trouver comment réparer la borne d'arcade de Sugar Rush. Ils recevront l'aide de Yesss (doublée par Taraji P. Henson des Figures de l'ombre), l'algorithme d'un site de tendances qui change sans cesse d'apparence. Le trailer était court et rigolo, mais Lasseter a dévoilé un gros extrait du film. Gros et hallucinant : Yesss emmène Ralph et Vaneloppe à l'endroit où tout se joue. Le site OhMyDisney.com, où se croisent toutes les franchises Disney dans une espèce de version numérique de Disneyland. Star Wars, Marvel, Toy Story... et un défilé de princesses Disney. Vaneloppe pénètre dans la salle de repos des princesses pour leur apprendre la vie. Sont donc réunies Ariel, Jasmine, Belle, Pocahontas, Raiponce, Blanche-neige, Cendrillon, Vaiana, etc... Toutes doublées par leurs voix d'origine. Il y a même Merida de Rebelle qui parle avec son gros accent écossais (si on ne la comprend pas c'est qu'elle vient "d'un autre studio", dit le dialogue). C3PO fait même une apparition. Ralph Breaks the Internet veut nous promettre d'être un film méta sur Disney en tant que corpo à franchises. Le film sortira le 21 novembre 2018 en France.

Les Indestructibles 2

Les Indestructibles 2
Le passage le plus attendu du panel pour ceux qui, comme nous, considèrent que Les Indestructibles est à la fois le meilleur Pixar et l'un des meilleurs films de superhéros jamais tourné. Après un moment de frayeur pendant la diffusion d'une vidéo sur Edna Mode (où des personnalités comme Kendall Jenner disent leur amour pour Edna dans un mix bizarre entre extraits animés du premiet film et passages en live), le réalisateur Brad Bird est venu sur scène présenter les premières images du film. Bob, Helen, la Flèche et le bébé Jack-Jack sont tous de retour, au même âge que dans le premier film sorti en 2004. Comme pour Le Monde de Dory, cette suite se déroulera très peu de temps après le film d'origine : Les Indestructibles 2 "commence juste après le premier", a dit Brad. Les visages des persos ont été refaits avec la technologie actuelle sans ôter le style d'origine très tranché, et le film s'annonce magnifique. Bird est resté très mystérieux sur l'intrigue, se contentant de teaser une nouvelle maison pour les Parr (grosse baraque toute en angles et en verre sur une colline, véritable super-repaire de la famille), le respect de l'ambiance visuelle "milieu du 20ème siècle" et "plein de nouveaux superhéros". Bird a toutefois balancé le premier extrait du film : alors que Bob s'endort devant la télé en gardant bébé Jack-Jack, l'enfant se bat avec un raton laveur qui fouillait les poubelles de la maison. Jack-Jack déploie tout ses pouvoirs (corps de flamme, dématérialisation) avec quelques nouveaux trucs épiques (yeux laser, multiclonage). Et Bob découvre alors avec ravissement les capacités de son fils. Mais on ne sait pas si jack-jack sera bien au cœur de l'intrigue des Indestructibles 2 -qui est un titre provisoire, au fait.

Toy Story 4
"C'est bien le titre, au fait", a rigolé John Lasseter avant d'annoncer la nouvelle : il ne réalisera plus Toy Story 4, laissant à Josh Cooley (co-scénariste de Vice Versa) la seule signature. Lasseter reste évidemment producteur du film, qui reste toujours prévu pour l'été 2019. Seule une vidéo visitant les coulisses de la production a été montrée : très rigolote, elle ne révélait rien de crucial, sinon qu'on a l'air de bien s'amuser chez Pixar devant une caméra.

Le Pixar mystère
Lasseter a rebondi avec l'annonce d'un nouveau film Pixar qui n'est ni une suite, ni un prequel, ni un spin-off. Un film mystère sans titre, intitulé seulement "Suburban Fantasy World" : le réalisateur Dan Scanlon (Monstres Academy) a présenté le projet comme très personnel, partant du souvenir de son père mort alors qu'il n'était âgé que d'un an. Le film se passe dans un monde magique, sans humains, peuplé d'elfes, de trolls et de nains. Mais ses habitants ont construit des machines permettant de faire de la magie sans effort (machine à laver, voitures...), désenchantant le monde. Les concept arts nous montrent des créatures de fantasy dans des décors mélangeant l'Amérique contemporaine à des éléments magiques (un arbre avec un visage dans une cour d'école, des trolls qui font les courses, des pavillons de banlieue en forme de champignons, etc.). Deux frères y seront à la recherche de leur père disparu. Ce "Suburban Fantasy World" s'annonce comme un mélange de Zootopie et de Monstres & Cie ; un film-monde bâti autour d'un concept comme Pixar aime les faire. Aucune date de sortie n'a été annoncée, mais Disney a déjà placé trois Pixar sans titres pour mars 2020, juin 2020 et juin 2021 ; on devrait partir explorer ce "Suburban Fantasy World" dans ces eaux-là.

Coco

Coco
Enfin, Coco clôturait le panel avec deux gros extraits présentant l'essentiel de l'intrigue : Miguel, un ado mexicain, dérobe la guitare de son aïeul, le chanteur bellâtre Ernesto de la Cruz, et se retrouve coincé dans le monde des morts avec les squelettes de sa famille, et d'Hector (Gael Garcia Bernal), un squelette-clochard. Un film-monde, encore, un univers coloré qui repeint joyeusement le Día de los Muertos mexicain comme l'a fait le beau film d'animation La Légende de Manolo en 2014. Dans le premier extrait, Miguel vole la guitare et devient un fantôme ; dans le deuxième, il se heurte à la bureaucratie du Monde des morts (ce qui rappellera de bons souvenirs aux joueurs de Grim Fandango, un des meilleurs point-and-click de Lucasarts). C'était aussi l'occasion de terminer le panel sur un show musical endiablé où le jeune Anthony Gonzalez (la voix de Miguel) et Benjamin Bratt (Ernesto) ont chanté le bondissant "Remember Me", le tube du film composé par les époux Lopez (auteurs des chansons de La Reine des neiges). Coco sortira le 29 novembre prochain en France, avec le court-métrage Joyeuses fêtes avec Olaf en pré-programme.

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Fiancés
Octobre
Demain et tous les Autres Jours