Pourquoi Ralph Fiennes double Alfred (et pas Voldemort) dans Lego Batman ?
Warner Bros

Il prête seulement sa voix à Alfred.

Pour Lego Batman, actuellement sur Netflix, le réalisateur Chris McKay s'est entouré d'un casting cinq étoiles. Will Arnett double le Chevalier noir, Michael Cera est Robin, Rosario Dawson est Barbara Gordon, Zach Galifianakis est le Joker et Ralph Fiennes est Alfred. Sans oublier Zoë Kravitz en Catwoman, deux ans avant d'être castée pour incarner la super-héroïne face à Robert Pattinson dans The Batman : elle pousse seulement quelques "miaou" dans le film, mais ce choix reste amusant.

The Batman : Zoë Kravitz parle de son approche du personnage de Catwoman

Ironie du sort, si Ralph Fiennes a accepté de rejoindre l'équipe, il ne prête pas sa voix à Voldemort, qui fait pourtant partie des grands méchants du film. On ne vous spoilera pas comment Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom arrive dans l'intrigue, mais les créateurs de Lego Batman ont pu utiliser plusieurs personnages de la Warner Bros qui n'ont rien de super-héroïque, et parmi eux se trouve donc l'adversaire de Harry Potter, qui a la voix d'Eddie Izzard (le Dr Abel Gideon de la série Hannibal).

Lego Batman est le digne successeur de La Grande Aventure Lego

A la sortie du film, début 2017, le réalisateur avait expliqué à Mashable qu'en embauchant Ralph Fiennes pour doubler Alfred Pennyworth, il avait pensé à lui proposer au passage de prêter sa voix à Voldemort, puisqu'il joue le personnage dans les films, mais que cela avait été compliqué à organiser : "Je voulais vraiment le faire ! J'ai demandé à la production : 'Pourrait-il doubler les deux ? Ce serait fun, non ?' Enfin, c'était compliqué. Au final, je savais que si je ne mettais pas en scène un gros combat entre Alfred et Voldemort, ou une scène où ce double doublage aurait du sens, je ne savais pas trop quoi en faire... Surtout que j'avais déjà conscience d'avoir fait apparaître des personnages cultes seulement deux secondes comme L'Homme Mystère ou Catwoman. On jouait déjà avec les plus grandes attentes des spectateurs, donc j'ai eu peur qu'à force d'en rajouter, ce soit coupé."

Au cours de la même interview, Chris McKay détaillait aussi avoir rêvé de mettre en scène la Kathy Bates de Misery, ainsi que le Daniel Day-Lewis de Gangs of New York, mais qu'ils étaient difficile à reconnaître en un clin d'oeil, à l'inverse de Voldemort : "Ca aurait été super d'avoir une référence à Misery, mais il aurait fallu bien l'amener, l'expliquer. J'ai quand même pitché l'idée au studio, et je voulais aussi intégrer le méchant de Gangs of New York, mais c'était trop dur à présenter : il fallait des personnages immédiatement identifiables. Avec Sauron, vous comprenez tout de suite. Idem avec Voldemort ou d'autres (...), même les enfants connaissent ces méchants : ils ont pu les voir dans des pubs, par exemple, même si les films dont ils sont tirés ne leur sont pas destinés."

Voilà à quoi ressemble un Lego humain