Forrest GumpPourquoi Forrest Gump est inoubliable
IUP
Forrest Gump Pour Tom Hanks
IUP
Forrest Gump Pour l'Histoire
IUP
Forrest Gump Pour l'émotion
IUP
Forrest Gump Pour la technique
IUP
Forrest Gump Pour le cast
IUP
Forrest GumpPourquoi Forrest Gump est inoubliable
Forrest Gump Pour Tom Hanks
Forrest Gump Pour l'Histoire
Forrest Gump Pour l'émotion
Forrest Gump Pour la technique
Forrest Gump Pour le cast

Pour Tom Hanks
Impossible de penser Forrest Gump sans son acteur. Sans lui, pas de film, rien. La perf de Tom est tout simplement grandiose. Jouant le simplet naïf plutôt que l’attardé mental, Hanks incarne Forrest avec une candeur, une audace et une empathie désarmantes. Hanks aurait accepté de jouer Forrest (rôle prévu pour John Travolta à la base) sans avoir lu le script en entier, et en étant payé seulement avec un pourcentage des recettes. Bien lui en a pris vu le carton du film (678 millions de dollars de recettes mondiales). Tom remporta l’Oscar du Meilleur acteur, un an après avoir reçu le même trophée pour Philadelphia (1993), et devint ainsi le grand acteur américain dans la lignée d’unJames Stewart. Rien que ça.

Pour l'Histoire
Forrest Gump n’est évidemment pas que l’histoire d’un simplet bouseux en quête de l’amour. A première vue, le film raconte la légende dorée de l’histoire des Etats-Unis d’après guerre, Forrest se retrouvant impliqué dans les grands événements socio-politico-culturels de son temps. L’inspiration d’Elvis Prelsey, la guerre du Vietnam, la composition d’Imagine de John Lennon, le Watergate, la fondation d’Apple... Mais le film est au fond une exploration complexe de l’american spirit, de cette grande fiction américaine où l’apparence et le réel ne font qu’un, où l’imaginaire finit par devenir réalité. Print the legend, pas vrai ?

Pour l'émotion
Forrest Gump utilise les ressorts du mélo les plus efficaces et les plus directs pour impliquer le spectateur. Si on a beaucoup parodié la réplique « la vie est comme une boîte de chocolats », impossible de ne pas se laisser emporter par l’histoire de Gump entraîné dans le grand mouvement du monde à la recherche de Jenny (Robin Wright, parfaite), l’amour de sa vie, violée dans son enfance, qui finira par mourir du SIDA en 1981. Rien que de l’écrire on sent monter l’émotion. Pardon mais on va chercher des mouchoirs.

Pour la technique
Forrest Gumpreprésente aussi une baffe technique. Zemeckis, cinéaste technique et visionnaire, incruste Tom Hanks dans de vraies bandes d’actualité, le faisant rencontrer et serrer les mains des vrais John Lennon, John F. Kennedy, Nixon. Le génie de l’équipe de Ken Ralston d’Industrial Light & Magic (qui a bossé sur la première trilogie Star Wars, Retour vers le futur, Qui veut la peau de Roger Rabbit), utilisant des techniques variées (rotoscopie, morphing...) a permis ce miracle. Il faudrait aussi citer la balle de ping pong en numérique, les jambes de Gary Sinise effacées par ordinateur. Sorti un an après Jurassic Park de son camarade Spielbergdont les effets ont aussi été créés par ILM, Forrest représente un moment important de l’utilisation du numérique au cinéma. Et, au-delà, l’expression d’un cinéma très spielbergien dans lequel la technique pure doit créer de l’émotion.

Pour le cast
OK, Forrest Gump est le film de Tom Hanks. Mais autour de lui il ne faudrait pas oublier Robin Wright, diaphane malgré toutes les merdes qui lui envoient l’existence dans la gueule. Gary Sinise en Lieutenant Dan, soldat cynique devenu amputé et alcoolique qui trouvera en Forrest un nouveau guide dans l’existence. Mykelti Williamson en Booba, bon gros géant amoureux des crevettes qui formera au Vietnam un duo parfait avec Forrest (et qui portait une prothèse pour lui faire pendre la lèvre en permanence). Et Sally Field en mère américaine prévenante et moralisatrice, incarnation fantasmée de l’Amérique.

Le film culte avec Tom Hanks revient ce soir sur TMC.

A l'occasion de la rediffusion de Forrest Gump, ce soir sur TMC, nous republions notre lettre d'amour au film de Zemeckis.

Diaporama du 5 octobre 2014 : Le mercredi 5 octobre 1994, Forrest Gump sortait en salles françaises et finit par rassembler 3,9 millions de spectateurs. C'était il y a vingt ans. Pour fêter ça, rappelons-nous comment et pourquoi le chef-d'oeuvre de Robert Zemeckis est devenu l'un des classiques du cinéma US, et Tom Hanks y a trouvé le rôle de sa vie.
Sylvestre Picard (@sylvestrepicard)

Les meilleures scènes de Robert Zemeckis : Forrest Gump, Retour vers le futur, Contact, Flight...