Warner

La fin du scénario de Rampage - Hors de contrôle ne plaisait pas du tout, du tout, à The Rock. Et quand The Rock est fâché...

Rampage - Hors de contrôle, le titre ne fait pas référence à Dwayne Johnson mais à un trio de monstres géants prêts à ravager les Etats-Unis (en commençant par Chicago). Le film, qui sort en France le 2 mai prochain, est déjà sorti aux USA et dans le reste du monde (et c'est déjà un gros succès). Mais Dwayne vient de révéler qu'il a failli plaquer le projet, complètement hors de contrôle, en lisant le script.

Attention, spoiler sur la fin (non tournée) de Rampage en approche.

Dans une interview à Rolling Stone, Dwayne a expliqué ce qui a provoqué sa colère : "Le script arrive, je le lis, et à la fin je vois que George meurt ! Je me dis "non, ce n'est pas possible, George ne peut pas être mort !" Je relis, et si, c'était bien vrai." George est le nom du singe albinos protégé du personnage de Dwayne dans le film (un primatologue ex-Forces spéciales), qui va devenir monstrueusement fort et dangereux après avoir respiré un virus malfaisant. Et George est le "monstre gentil" du film, contrairement aux autres bestioles, un loup et à un crocodile.

"Je n'aime pas les fins tristes", s'est justifié The Rock. "La vie est merdique, je ne veux pas de ça dans mes films. Quand le générique arrive, je veux me sentir bien... On a fait une réunion pendant laquelle ils m'ont dit toutes les raisons pour justifier la mort de George. Il se sacrifie pour sauver le monde, pour tuer ces animaux qui menaçaient l'humanité. Il se sacrifie comme un soldat. OK. Mais c'est un film ! Il y a un croco grand comme un stade de foot ! On ne tourne pas Il faut sauver le soldat Ryan." Dwayne, également producteur du film, a insisté pour que la fin soit changée et tournée comme il l'aime. Vous verrez ce qui se passe précisément lors de la sortie du film, mais sachez que George ne meurt pas.

Ce n'est pas un caprice de star : c'est une décision artistique et commerciale. "Mon problème, c'est que j'ai une relation particulière avec le public", précise l'acteur. "Pendant des années, j'ai établi une relation de confiance avec les spectateurs : ils vont voir mes films, et ça va leur faire du bien. Donc de temps en temps, je dois jouer une carte qui s'appelle "vous allez devoir trouver un autre acteur". Vous allez devoir trouver autre chose, sinon je ne ferai pas le film." Vu le succès des films avec The Rock, les auteurs du film ont intérêt à s'aligner : les Fast and Furious les plus fous en termes de recettes sont ceux avec l'acteur, et Jumanji : Bienvenue dans la jungle taquine le milliard de dollars de recettes mondiales. Récemment, The Rock a menacé de ne pas faire Fast and Furious 9 pour cause de désaccord avec Vin Diesel. Résultat, il va avoir son propre film dérivé de la franchise, Hobbs and Shaw, où il partagera l'affiche avec Jason Statham.