Possessions : Jérémie Renier
UGC Distribution

Ce thriller également porté par Julie Depardieu sera diffusé ce soir sur France 3.

Alors que les chaînes de télévisions semblent toutes fêter Noël avant l’heure, France 3 prend le contre-pied de cette tendance en programmant à 20h55 Possessions, un thriller glaçant d’Eric Guirado, sorti en 2011.

Le pitch ? Maryline et Bruno Caron arrivent dans un village de montagne pour emménager dans un chalet qu'ils ont loué à Patrick Castang, promoteur et propriétaire de nombreuses habitations dans la région. Contents de quitter le nord de la France pour démarrer une nouvelle vie dans ce paysage de rêve, ils acceptent sans sourciller quand Castang leur annonce qu'il va les loger momentanément dans un autre chalet de grand standing car le leur n'est pas terminé. S'ensuivra alors une succession de déconvenues qui les conduire à déménager de nombreuses fois, avec le sentiment d'être traités sans aucune considération. Les relations entre les deux familles vont se tendre. Bruno et Maryline Caron, ne supportent plus d'avoir sous leurs yeux le bonheur et l'abondance des biens de Castang.

Alexandra Lamy, Lucien Jean-Baptiste et Julie Depardieu se donnent la réplique devant la caméra du réalisateur du Fils de l’épicier, mais l’on retient surtout Jérémie Renier, qui a pris 18 kilos pour incarner un personnage marquant qui dévore littéralement l’écran.

Voici notre critique : "Souvenez-vous de « L’affaire Flactif » : un promoteur immobilier, sa femme et leurs trois enfants avaient été assassinés au Grand-Bornand en 2003. C’est de cette histoire de vengeance sociale dont s’inspire Possessions. Après plusieurs drames économiques sortis récemment (Toutes nos envies, Une vie meilleure, Louise Wimmer etc.), Eric Guirado, sous influence chabrolienne, choisit lui, la forme du thriller pour parler de l’inégalité des richesses. En auscultant ce couple possédé par l’envie de posséder qui, de gentils beaufs reconnaissants, se transforment en monstres exigeant leur part du gâteau, le cinéaste filme l’engrenage de la convoitise qui rend fou. Avec ses dix-huit kilos en plus, Jérémie Renier campe cet ogre au visage déformé par la haine aux côtés d’une Julie Depardieu parfaitement abjecte en compagne pousse au crime. Terrifiant."

A lire aussi sur Première