Pierre Coffin : "Le phénomène Minions nous a un peu échappé"

Pierre Coffin :

Rencontre avec le cocréateur de Moi, Moche et Méchant.

Que vous inspire le succès monstre des Minions, en France comme aux États-Unis ?
Je ne sais pas quoi penser de tout ça. Je suis évidemment très content que les gens se précipitent en nombre voir le film, ça prouve qu’il y avait une attente, et j’espère qu’elle a été récompensée. Mais après je suis pas très calé en chiffres, on me dit que c’est bien mais je ne sais pas exactement ! 

Quand même, ce n’est pas tous les jours qu’un film d’animation fait autant d’entrées… Et ce n’est pas fini. 
Ouais… Non mais je suis très fier et très content. C’est vrai que c’est sûrement assez monumental. Mais je ne dis pas ça comme si on avait réussi hein…

Alors comment expliquez-vous qu’autant de gens se rendent dans les salles pour voir le film ? 
Je pense qu’il y a un phénomène de curiosité. Une partie des gens voulait sans doute savoir comment on allait s’en sortir en faisant un film sur des personnages secondaires, qui sont en partie responsables du succès de Moi, Moche et Méchant. Et puis ce sont des personnages très sympathiques et c’est d’ailleurs ce qui m’a donné envie de faire le film, je voulais raconter une histoire avec eux. 

Les gros succès du box-office 2015

La publicité autour des Minions est massive. Ils sont partout. Est-ce que vos équipes sont venues vers les marques ou bien l’inverse ? 
Là pour le coup ce sont les marques qui sont venues nous voir. J’ai fait les voix pour ces pubs mais je ne savais pas que les Minions allaient être aussi omniprésents au point de me faire peur ! Quand ça m’arrive à moi, pour les films des autres, quand le marketing commence à prendre le pas sur l’oeuvre, ça me prend légèrement à rebrousse-poil. Et en général, quand je vais voir le film je suis toujours déçu ! Donc je suis partagé… Mais j’en ai discuté avec le producteur en lui disant qu’on est peut-être allé trop loin et que tout ça a un peu échappé à notre contrôle. Je vois certains trucs et je me demande : "Mais pourquoi ? Pourquoi les Minions représentent un nettoyeur haute pression, pourquoi sont-ils sur des boîtes de mouchoirs ?" Le marketing a sans doute été submergé par la demande et a dit oui à tout sans forcément faire des choix très intelligents. Le nombre de publicités a doublé ou triplé de volume depuis le premier Moi, Moche et Méchant et c’est devenu un peu n’importe quoi !

Peut-être parce que ce sont des personnages forts, qui parlent à tous les publics. 
Mais si ça se trouve c’est le début de la fin, non ? Quand je vois Angry Birds et Les Lapins crétins partout, même si j’aimais bien les deux avant, maintenant je me dis "eurk". J’ai peur que ça me retombe dessus de manière indirecte. Je ferai super gaffe à l’avenir. 

En parlant des Lapins crétins, certains vous accusent carrément de plagiat. 
Je connais très bien le monsieur qui a fait Les Lapins crétins, on a quasiment commencé ensemble et on a fait plus ou moins les mêmes choses. Mes publicités à l’époque, c’était quasiment ce que je fais aujourd’hui, bien avant Les Lapins crétins. Le fait d’avoir de petites bestioles rigolotes remonte à Peyo avec les Schtroumpfs et même avant, avec les bestioles de chez Disney… Les Lapins Crétins font des crétineries très, très, très poussées, et ils n’ont pas forcément des caractères définis comme les Minions, ni l’espèce de langage un peu bizarre qui permet de rajouter un truc. Après je vois bien la ressemblance, je ne suis pas bête. Mais j’ai toujours fait ce que ce que j’ai fait et j’étais là avant eux ! Mon premier court-métrage, c’était déjà ça. 

Ces attaques sont-elles liées au succès ? 
Il est clair que quand on commence à faire des chiffres comme les nôtres, on est attaqué de toutes parts. L’autre jour, j’ai vu que je m’étais fait allumer parce qu’il n’y a pas de Minions filles. C’est dingue !  

Vous avez répondu que les Minions sont trop bêtes pour qu’il y ait une fille parmi eux
Ouais. Mais c’est comme pour Mad Max Fury Road, des tas de mecs n’ont pas aimé parce que c’était plus un film sur l’héroïne que sur l’homme. Je trouve ça fou quand même, on ne peut pas gagner à partir du moment où on est dans la lumière.  

Du coup vous allez mettre une fille dans le prochain film pour calmer les esprits ?
Je ne sais pas. De toute façon si on le fait, on ne le traitera pas comme on s’attendrait qu’on le traite. Je ne vais pas coller un noeud rouge dans les cheveux d’un Minion et dire que c’est une fille. Je préfère rajouter des prénoms féminins et qu’elles soient exactement pareilles. Il y en aurait une qui s’appellerait Rosa par exemple, et puis voilà ! Juste ce prénom qui lui donne un genre. Pas féminine pour un sou… Enfin je ne sais même pas ce que veut dire féminine d’ailleurs. 

Il y aura un Minions 2 ?
On est en train de préparer Moi, Moche et Méchant 3 et je vais passer à autre chose après. Je donnerai peut-être un coup de main à la production exécutive et ils auront peut-être besoin de moi pour les voix, mais je ne m’occuperai pas d’un autre film. C’est fini, je commence à tourner en rond. La seule raison pour laquelle j’ai accepté de faire le 3, c’est qu’il y a une idée de base très forte, qui peut induire plein de passages d’animation que j’adore : de la pantomime, du muet… Tout ça ouvre des horizons pour celui-ci mais après il faut que j’arrête, parce que j’ai l’impression, à part pour les concepts qui changent, de faire la variante du même film depuis dix ans.

La franchise Moi, Moche et Méchant va donc continuer sans vous ? 
Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression qu’ils ne vont pas s’arrêter là ! Bon, c’était propre quand je suis arrivé, ça l’est toujours, donc c’est bon je peux partir ! 

Le succès des Minions dans leur propre film veut-il dire que vous allez leur accorder plus de place dans Moi, Moche et Méchant 3
L’idée est d’en refaire des personnages secondaires. Donc ils auront leur petit arc narratif mais ce ne seront pas des personnages centraux comme dans leur propre film. 

Quels sont vos futurs projets ? 
Des choses que j’avais en tête depuis des années mais dont je n’avais pas le temps de m’occuper. Il y en a une ou deux qui ont survécu et j’aimerais bien les pousser jusqu’au bout. J’ai envie de travailler sur quelque chose d’un peu plus perso. Depuis le début de ma carrière, j’ai l’impression de travailler sur le même type de film. Je veux faire un truc où je me plante par moi-même et que personne ne me dise que je vais dans le mur avant de l’avoir fait ! Quelque chose de plus indépendant, avec le budget qui va avec. 

Bande-annonce des Minions :

 

Honest trailer méchamment drôle des Minions 

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues