Paul Verhoeven explique ce qui ne va pas dans le remake de RoboCop

paul-verhoeven-robocop.jpg

Et ça vaut aussi pour celui de Total Recall. 

Alors que son dernier film, Elle, sortira le 11 novembre prochain aux Etats-Unis, Paul Verhoeven a accordé un long entretien à Collider au cours duquel il est revenu sur les remakes de ces films américains, notamment RoboCop et Total Recall. L’occasion pour le réalisateur néerlandais de détailler ce qui ne fonctionne pas dans ces nouvelles versions.  

"Oui bien sûr, je les regarde. Apparemment, on dirait qu’ils pensent que la légèreté de, disons, Total Recall et RoboCop est un obstacle. Donc ils prennent ces histoires qui sont plutôt absurdes et les rendent trop sérieuses. Je pense que l’erreur est là. Surtout sur RoboCop, quand il se réveille ils lui donnent le même cerveau. C’est une victime horriblement blessée et amputée, ce qui est horrifiant et tragique dès le départ. C’est pour ça qu’on ne l’avait pas fait dans RoboCop. Son cerveau est parti et il n’a que des bribes de mémoires qui lui reviennent, et il a besoin de se connecter à un ordinateur pour découvrir qui il est vraiment. Je pense qu’en ne lui donnant pas un cerveau de robot ça rend le film bien plus pesant, et je ne pense pas que ça soit une bonne chose. Ca devient idiot ou absurde, mais dans le mauvais sens. Ces deux films avaient besoin de la distance qu’apportent la satire ou la comédie. Le faire au premier degré sans aucun humour est un problème, ça n’ajoute rien de bon."

Au passage, Verhoeven est également revenu sur la suite de Robocop sur laquelle il avait travaillé, avant que le projet ne soit finalement confié à quelqu’un d’autre. Pour le résultat (médiocre) que l’on sait…

"Quand j’ai fait RoboCop ils voulaient immédiatement sortir une suite l’année suivante. C’était Orion, qui a ensuite fait faillite. Ca m’intéressait. Aux Etats-Unis on fait des suites, c’est comme ça. Donc Michael Miner (co-scénariste de RoboCop) et moi avons commencé à travailler sur des idées. On réfléchissait beaucoup parce que pour moi une suite doit aller plus loin. Je pense Star Wars 2 (sic) est une des meilleures suites. Ce qui est rare car la plupart du temps il est très difficile de trouver l’inspiration. Donc je voulais vraiment prendre du temps et développer quelque chose qui mérite d’exister et qui soit différent. Mais Orion ne voulait pas attendre, donc ils ont fait appel à d’autres personnes. Mais je viens d’entendre que MGM envisageait de reprendre les idées sur lesquelles on travaillait en 1987 (rires). Je ne sais pas si ça se fera, mais ils en parlent."

Ironie du sort, RoboCop 2 avait donc été réalisé par Irvin Kershner, l’homme à qui l’on doit... L’Empire Contre-attaque, soit une des meilleures suites jamais vues selon Verhoeven... 

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues