Oscars : Netflix peut-il prendre sa revanche sur Amazon avec The Irishman ?

scorsese-de-niro.jpg

Les géants du streaming sont repartis avec quatre statuettes à eux deux. 

Si Netflix a décroché son tout premier Oscar lors de l’édition 2017 des Academy Awards, avec le  meilleur court-métrage documentaire (The White Helmets), ce succès mineur a été largement éclipsé par le doublé de son grand concurrent, Amazon, qui a décroché deux statuettes majeures grâce à Manchester by the Sea (meilleur acteur pour Casey Affleck et meilleur scénario adapté).

Notre dossier Oscars

Avec un petit investissement de 10 millions de dollars dans le drame de Kenneth Lonergan, Amazon a réussi son pari à moindre frais. Et la compagnie, qui était représentée par son PDG Jeff Bezos lors de la cérémonie, peut également se targuer d’avoir distribué aux Etats-Unis Le Client d’Asghar Farhadi, qui est reparti avec l’Oscar du meilleur film étranger.  

Pendant ce temps, Netflix s’est incliné dans la catégorie meilleur documentaire. 13th, le docu choc signé Ava DuVernay, était pourtant un solide candidat, mais les votants lui ont préféré O.J. : Made in America, la saga de 7 heures consacrée à l’affaire O.J. Simpson. Un petit camouflet que l’Oscar du meilleur court-métrage documentaire ne saurait compenser.

Le 13e : comment la société américaine a criminalisé les Noirs

Surtout, Netflix, qui a été nommé cinq fois dans les catégories documentaire, est toujours à la recherche de sa première nomination dans une catégorie film. L’an dernier, Beast of No Nation de Carey Fukunaga, avec Idriss Elba, avait été totalement ignoré par l’Académie, cristallisant la polémique #OscarsSoWhite. Et cette année, la plateforme de streaming n’avait aucun "film à Oscar" à soumettre.

Officiellement, les Oscars ne sont pas un objectif pour Netflix. A l’inverse d’Amazon, qui attend sagement avant de balancer Manchester by the Sea sur son service Prime Video, Netflix ne transige pas avec l’industrie du cinéma et veut que ses films qui sortent en salles soient simultanément disponibles en ligne. Ce fut le cas pour Beast of No nation, et les spécialistes estiment que cette position est un gros handicap pour la compagnie fondée par Reed Hastings et Marc Randolph.

Mais, entre temps, on a appris l’acquisition de The Irishman par Netflix. Le géant du streaming a mis 125 millions de dollars sur la table pour acheter les droits mondiaux du prochain Martin Scorsese. Et il semble évident que le long-métrage, qui devrait se tourner en fin d’année, bénéficiera d’une sortie en salles pour concourir aux Oscars.

Netflix diffusera en exclu The Irishman, le prochain Scorsese avec Robert De Niro

Ce film de mafieux réunissant le trio des Affranchis (Scorsese, Robert de Niro et Joe Pesci), plus Al Pacino (qui n’a jamais tourné pour Marty), excite les cinéphiles depuis des années, et on imagine mal l’Académie bouder un tel évènement. D’autant que The Irishman est également un biopic (sur le tueur à gage Frank “The Irishman” Sheeran), soit un des genres les plus primés aux Oscars.

Glaner quelques nominations, et éventuellement une statuette, permettrait aussi de valider la nouvelle stratégie de Netflix qui, après avoir fait ses preuves dans le domaine de la série, semble miser de plus en plus sur les long-métrages. Dès le 31 mars, on pourra ainsi découvrir sur la plateforme The Discovery, un ambitieux thriller avec Robert Redford, Jason Segel et Rooney Mara. 

Robert Redford prouve la vie après la mort dans le trailer de The Discovery

PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone