Réalisatrices féminines
Wilson Webb / Alamode Film / Metropolitan FilmExport / Universal Pictures International France

L’année 2019 regorgeait pourtant de films réalisés par des femmes (Greta Gerwig, Lulu Wang, Céline Sciamma...).

La liste des nommés aux Oscars 2020 (la 92e cérémonie des Oscars qui se tiendra le 9 février prochain à Los Angeles) a été dévoilée ce lundi 13 janvier et cette année encore, la gent féminine a été boudée dans la catégorie du meilleur réalisateur. Et ce, malgré une année 2019 particulièrement riche en longs métrages - encensés par la critique - réalisés par des femmes. Mais non, les cinq nommés sont bien tous des hommes. On retrouve l’indéboulonnable Martin Scorsese pour son film-testament The Irishman, Todd Phillips pour Joker, Sam Mendes pour 1917, Quentin Tarantino pour Once Upon a Time… in Hollywood et Bong Joon-ho pour l’excellent thriller socio-politique Parasite. Des réalisateurs qui méritent amplement leur nomination, donc. Mais force est de constater que seules cinq femmes ont été à ce jour nommées dans cette même catégorie depuis la création des Oscars en 1929, avec une seule et unique "gagnante" : Kathryn Bigelow pour Démineurs en 2010.  

Il y avait pourtant de quoi nommer plusieurs réalisatrices. Greta Gerwig et son adaptation audacieuse du roman Les Quatre Filles du docteur March sur grand écran est un bon exemple. Une relecture personnelle et moderne de l’œuvre incontournable de Louisa May Alcott qui continue de faire un carton au cinéma et accumule les critiques élogieuses. Si la réalisatrice est absente de la liste des meilleurs réalisateurs, l'adaptation figure malgré tout dans la catégorie du meilleur film et Gerwig est saluée pour son travail de scénariste. Saoirse Ronan, qui interprète Jo, est quant à elle nommée dans celui de la meilleure actrice (aux côtés de Scarlett Johansson, Cyntia Erivo, Charlize Theron et Renée Zellweger), et Florence Pugh, qui joue l’insupportable benjamine Amy, est nommée dans la catégorie de la meilleure actrice dans un second rôle.

Oscars 2020 : Voici la liste des nommés

Mais Les Filles du docteur March n’est pas l’unique film réalisé par une femme à avoir fait parler de lui au cours de l’année 2019. Quid de Queens, le drame façon girl-power de la dramaturge, chanteuse et réalisatrice Lorene Scafaria sur des stripteaseuses qui se lient d’amitié et décident de prendre leur revanche sur leurs clients richissimes tout droit débarqués de Wall Street ? Un film engagé, en plein dans l’actualité, tiré d’une histoire vraie et porté par une Jennifer Lopez habitée. On pense aussi au bouleversant (et drôle) L’Adieu de la réalisatrice et écrivaine sino-américaine Lulu Wang. L’intrigue suit une famille chinoise dont Nai Nai, la grand-mère, est atteinte d’une maladie incurable. Ses proches décident de lui cacher la vérité et se servent du mariage du petit-fils comme prétexte à une réunion de famille, pour vivre quelques derniers instants de bonheur en sa compagnie. Awkwafina, l’actrice et rappeuse qui tient le rôle-titre du film, vient d’ailleurs de décrocher le Golden Globes de la meilleure actrice.

Céline Sciamma, aux commandes du brillant drame historique français Le Portrait de la jeune en feu (avec une Adèle Haenel époustouflante), figurait, elle aussi, sur la liste des réalisatrices « nommables » dans la catégorie du meilleur réalisateur. L’histoire de Marianne et Héloïse a remporté le Prix du scénario au très prestigieux Festival de Cannes de 2019. Sans oublier Queen & Slim de Melina Matsoukas, avec l’excellent Daniel Kaluuya dans le rôle de Slim (qui sortira en France le 12 février prochain), et qui suit la cavale d’un homme et d’une femme noirs après le meurtre accidentel d’un policier en Ohio. Un thriller politique, lui aussi, encensé par la critique. Mention spéciale pour le carton Captain Marvel d’Anna Broden au box-office, avec Brie Larson (déjà récompensée de l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Room en 2016).

Oscars 2020 : Bong Joon-ho Parasite les nominations

Bref, une année 2019 pleine de réussites féminines. L’année 2020 se profile d’ailleurs elle aussi sous un très bon jour, avec de nombreux films prometteurs attendus en salles et signés par des femmes. Parmi eux, Birds of Prey et la fabuleuse histoire de Harley Quinn de Cathy Yann, Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins ou encore Promising Young Woman d'Emerald Fennell, un thriller romantique avec Carey Mulligan et Laverne Cox. Le film raconte l'histoire d'une jeune femme traumatisée par son passé, et qui s'en prend à des hommes violents. De quoi redonner un peu d’espoir pour l’année prochaine. 

Oscars 2020 : Scarlett Johansson rejoint le club très fermé des doubles nommés

A lire aussi sur Première