Abaca

Cette récompense soulève de nombreuses questions et énerve une partie des votants.

L’Académie des Oscars vient d’annoncer la création d’"une nouvelle catégorie consacrée à une réussite phénoménale du film populaire (Outstanding Achievement in Popular Film, en anglais)". Une révélation qui fait beaucoup de bruit à Hollywood, si bien que ses membres ont rapidement apporté des précisions : "Les détails de la sélection de la catégorie Film populaire sont en cours de finalisation. Un long métrage pourra en tout cas être sélectionné dans cette catégorie, ainsi que dans celle du Meilleur film. Ce prix inédit sera inauguré lors de la prochaine cérémonie des 91e Oscars. En créant cette récompense, les membres de l’Académie soutiennent le fait qu’il faut prendre en considération l’excellence dans tous les films."

Mais même avec cet ajout, cette récompense reste assez obscure. Quels films va-t-elle honorer exactement ? Etudions quelques pistes en attendant les précisions des organisateurs.

L’Oscar du box-office ?
Ce prix va-t-il récompenser la production américaine ayant eu le plus de succès aux Etats-Unis l’année précédant la cérémonie ? Si c’est le cas, les studios Disney seraient les grands gagnants, puisque sur ces dix dernières années, six des plus gros succès étaient financés par la firme : Black Panther, Star Wars 8, Rogue One, Star Wars 7, Avengers et Toy Story 3.

Voici le classement de ces dix dernières années, qui donne une idée des blockbusters qui auraient pu être oscarisés si ce prix du film populaire récompensait effectivement le plus gros succès annuel du box-office américain :

Pour 2018, Black Panther (Disney) est en tête du box-office US avec 700 millions de dollars (pour l'instant)
En 2017, Star Wars Les Derniers Jedi (Disney) était en tête du box-office US avec 620 millions de dollars
En 2016, Rogue One (Disney) était en tête du box-office US avec 532 millions de dollars
En 2015, Star Wars Le Réveil de la Force (Disney) était en tête du box-office US avec 936 millions de dollars
En 2014, American Sniper (Warner Bros) était en tête du box-office US avec 350 millions de dollars
En 2013, Hunger Games L’Embrasement (Lionsgate) était en tête du box-office US avec 424 millions de dollars
En 2012, Avengers (Disney) était en tête du box-office US avec 623 millions de dollars
En 2011, Harry Potter et les Reliques de la Mort – partie 2 (Warner Bros) était en tête du box-office US avec 381 millions de dollars
En 2010, Toy Story 3 (Disney) était en tête du box-office US avec 415 millions de dollars
En 2009, Avatar (20th Century Fox) était en tête du box-office US avec 749 millions de dollars

L’exemple des César
Si l’on pense immédiatement au plus gros succès du box-office à propos d’un prix du film populaire, c’est parce qu’en France, un César équivalent vient d’être créé. Le César du public a été remis pour la première fois cette année à Dany Boon pour le succès de Raid Dingue, premier film français du classement hexagonal de 2017 grâce à 4,5 millions d’entrées. Sans plus de précisions de la part de l’Académie des Oscars, on suppose que leur récompense sera proche de celle-ci.

Si le César du public avait été créé plus tôt, quels auraient été les gagnants ?

L’Oscar du popcorn ?
Sauf que le communiqué officiel parle bien d’une nouvelle catégorie. Et qui dit catégorie dit votes : plusieurs films devraient logiquement être sélectionnés à l’Oscar du Film populaire. Parmi les plus gros succès américains du box-office US, donc ? Puis les membres de l’Académie voteront pour leur préféré au sein des nommés ? Si c’est le cas, on peut noter que dans le top 10 du moment, on retrouve principalement des blockbusters (Black Panther, Avengers Infinity War, Les Indestructibles 2, Jurassic World 2…), mais aussi le film d’horreur Sans un bruit, et la comédie pour adultes Deadpool 2.

En affirmant qu’un même long métrage pourra être en lice à la fois pour cet Oscar et pour celui du meilleur film, les Gouverneurs tentent de rassurer les cinéphiles qui s’inquiètent qu’une telle catégorie ne récompense que des blockbusters à très gros budget, ayant peu d’ambition artistiques. Il est déjà arrivé par le passé qu’un très gros succès soit nommé à l’Oscar du meilleur film (Avatar, Titanic, Toy Story 3…), mais les gagnants récents étaient tous des "petits films" en termes de recettes au box-office : La Forme de l’eau a gagné 63 millions de dollars aux Etats-Unis, Moonlight, 27 millions, Spotlight, 45… L'Oscar du film populaire a-t-il été pensé pour rééquilibrer cet écart entre succès critique et public ?

Un Oscar rapporte 37 fois moins que des superpouvoirs

Pourquoi cet Oscar ?
En plus de se demander ce qu’il récompensera, arrêtons-nous un instant sur les raisons de la création de cet Oscar du film populaire. Suite à la polémique des #OscarsSoWhite, en 2016, l’Académie s’ouvre à davantage de diversité, en nommant plus d’artistes de diverses origines : noirs-américains, latinos, asiatiques... le prix remis cette année à Get Out, ou celui de Moonlight en 2017 montre que les organisateurs entendent les nombreuses plaintes relayées à ce sujet sur les réseaux sociaux. Le communiqué annonçant la création de cet Oscar l’évoque d’ailleurs à demi-mot : "
Nous avons entendu vos demandes de changements et sachez que l’Académie et les Oscars resteront pertinents au sein de ce monde qui évolue. Les Gouverneurs prennent ce travail au sérieux." Le mouvement #MeToo a également eu un énorme impact à Hollywood ces derniers temps, et s’est reflété dans les dernières nominations, où une femme était en lice parmi les meilleurs réalisateurs (Greta Gerwig pour Lady Bird) et où Christopher Plummer était nommé au sein des meilleurs acteurs dans un second rôle, pour Tout l’argent du monde, projet pour lequel il a remplacé au pied levé Kevin Spacey, accusé d’agressions sexuelles.

Créer un Oscar populaire est aussi une manière de sortir du microcosme hollywoodien, de s’adresser directement au public le plus large possible, en prenant en compte les films plébiscités en masse aux Etats-Unis. Ce prix populaire sera remis au cours d’une cérémonie qui compte toucher un maximum de spectateurs : il n’est pas anodin d’annoncer sa création en même temps que des modifications de diffusion (certains prix seront remis pendant la publicité afin de raccourcir la durée de la cérémonie). Les derniers Oscars ont enregistré les pires audiences de l’histoire et cela est évidemment à prendre en compte. L’Académie, qui vient de fêter ses 90 ans, compte bien rester dans le coup, et tente de le faire savoir en innovant. Quitte à créer la polémique.

L'Académie des Oscars accueille 928 nouveaux membres

Un Oscar qui fâche
Comme le César du public en France, la statuette du film populaire fait débat avant même d’être inaugurée. Depuis son annonce, plusieurs journalistes spécialisés dans le cinéma et personnalités hollywoodiennes ont dénoncé cette démarche, s’inquiétant que cet Oscar récompense des blockbusters qui n’en ont pas besoin, au milieu d’une cérémonie qui court après l’audience au détriment de la qualité. L’acteur Rob Lowe a par exemple tweeté : "Le business du film est mort, aujourd’hui, avec cette annonce de la création d’un Oscar ‘populaire’. Il était déjà en mauvaise santé depuis des années. Il avait survécu grâce à ses suites, ses 'tentpoles' et son intégration verticale."

James Schamus, à la tête de Focus Features (boîte de production indépendante qui soutient notamment cette année BlackKklansman et The Little Stranger) ne décolère pas, tweetant avec ironie"Je suis tellement content que l’Académie puisse remettre le nouvel Oscar du film populaire pendant son propre TV Spot au beau milieu d’une pause publicitaire du Super Bowl, ça leur assurera la meilleure audience possible."

Ce sujet devrait continuer d'alimenter de vives discussions jusqu'aux prochains Oscars, qui se tiendront le 24 février 2019.

Oscars 2018 : la métamorphose de l’Académie

Prochainement au Cinéma