DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Honey Ryder (Ursula Andress)
Le film : James Bond contre Dr. NoLe rôle : celle qui reste jusqu'à présent dans les esprits comme LA James Bond girl par excellence. Honey est certes très belle, mais sait aussi parfaitement se défendre et fait à plusieurs reprises remarquer à 007 qu'elle n'a besoin de l'aide de personne, même pas de lui. Il est d'ailleurs assez surpris d'apprendre le sort qu'a subi l'homme qui l'avait violée.LA scène : lorsqu'on la découvre, en même temps que James Bond qui décidément est toujours au bon endroit au bon moment. L'agent la voit tout simplement sortir de l'eau en bikini (séquence mythique inversée dans Casino Royale, où c'est Bond qui sort de l'eau) et le physique de l'actrice s'occupe du reste : Bond la compare à la Vénus de Botticelli. Si la séquence peut paraître presque banale aujourd'hui, ce n'était pas le cas en 1962, où le port du bikini était loin d'être aussi habituel que maintenant.La réplique : en parlant de l'homme qui l'a violée : « j'ai mis une Veuve Noire dans sa moustiquaire... une femelle, ce sont les pires. Il a mis une semaine entière à mourir. »
 

Pussy Galore (Honor Blackman)
Le film : GoldfingerLe rôle : Pussy Galore est au service de Goldfinger, et se définit d'abord comme une ennemie de l'espion, bien que le jeu de séduction entre eux relativise beaucoup son statut. Inutile de préciser que le patronyme « Pussy » a suscité un petit émoi à l'époque.LA scène : le combat-séduction dans la paille entre elle et l'agent secret, qui poserait d'ailleurs certains problèmes aujourd'hui à cause de son ambiguïté.La réplique : « Je suis immunisée », répond-elle naturellement lorsque Bond tente de la séduire dans un tout premier temps, ce qui est un clin d’œil à sa version littéraire : une lesbienne. Try again, James.

Dominique Derval (Claudine Auger)
Le film : Opération TonnerreLe rôle : surnommée Domino, elle est retenue dans une cage dorée par Emilio Largo, son « compagnon ». Bien qu'elle ne soit pas captive au sens propre et vive dans le luxe, elle reste un personnage mélancolique, se sachant dans une situation sans issue. En plus de succomber à son charme, elle voit en Bond un moyen de se libérer.LA scène : la séquence (suggérée, bien sûr) d'amour aquatique avec James Bond, qui aurait pu nous montrer le bikini de Domino remonter et flotter à la surface, mais cela a été jugé trop explicite à l'époque. Autres temps, autres mœurs.La réplique : « je suis contente de l'avoir tué », en parlant évidemment de Largo
 

Teresa Di Vincenzo (Diana Rigg)
Le film : Au service secret de Sa MajestéLe rôle : Teresa, dit Tracy, est la seule femme qui peut se vanter d'avoir pu passer la bague aux doigts du plus coureur des agents secrets. Après l'avoir empêché de se suicider, Bond tombe de plus en plus sous le charme de la belle, qui s'avère être bien plus qu'une femme en détresse (elle l'aide à échapper aux hommes du Spectre notamment). Une fois l'aventure finie, les deux tourtereaux se marient, et fatalement, Teresa est assassinée. C'est triste mais c'était ça ou la saga Bond se muait en Marié, deux enfants.LA scène : l'enchaînement qui résume le flirt entre l'espion et sa dulcinée, qui reste assez unique dans toute la franchise, puisqu'on assiste ici pour une fois à de la romance pure.La réplique : à James Bond, juste avant la fin tragique « mais vous m'avez donné un cadeau de mariage. Le plus beau que je puisse avoir : un avenir. »
 

Anya Amasova (Barbara Bach)
Le film : L'Espion qui m'aimaitLe rôle : également appelée l'agent XXX (une pensée pour Vin Diesel et Ice Cube), Anya est l'homologue russe de James Bond. Les deux collaborent car leur mission est sensiblement la même bien qu'ils agissent pour des intérêts différents. Seulement tout se complique quand Anya apprend que c'est Bond qui a tué auparavant son amant, un autre espion russe. Ce personnage est représentatif des James Bond girls « indépendantes » et aussi dangereuses que le héros.LA scène : alors qu'elle est sur le point d'accomplir sa vengeance à retardement et d'exécuter 007, le filou réussit à la convaincre de ne rien en faire et elle décide de le rejoindre au lit à la place.La réplique : « Alors, quand cette mission sera finie, je vous tuerai aussi. »

Melina Havelock (Carole Bouquet)
Le film : Rien que pour vos yeuxLe rôle : Melina est avant tout mue par un désir de vengeance, elle veut tuer l'assassin de ses parents, Hector Gonzales, et c'est ainsi qu'elle fait la rencontre de Bond. Déterminée et courageuse, elle a entre autres spécificités son arme de prédilection : une arbalète qui lui permet d'éliminer bon nombre d'ennemis. Sinon elle a aussi une 2 Chevaux.LA scène : pas forcément très sexy, mais la séquence aquatique où Melina aide James Bond, à plus de plusieurs centaines de mètres de profondeur tout en combattant les hommes de Gonzales reste spectaculaire (d'autant que Carole Bouquet ne pouvant pas tourner sous l'eau au moment du film à cause d'un problème de sinus, l'illusion est parfaite).La réplique : « Rien que pour vos yeux », forcément
 

Octopussy (Maud Adams)
Le film : OctopussyLe rôle : Octopussy, surnommée ainsi à cause de son animal de compagnie (une pieuvre venimeuse, donc), est une femme de pouvoir, intelligente et sûre d'elle. A la tête d'une organisation criminelle, elle possède une île sur laquelle elle règne en maître et où seules les femmes ont droit de cité. Octopussy et Bond se portent un respect mutuel malgré leurs intérêts divergents, notamment parce qu'ils se connaissent bien. L'actrice Maud Adams est par ailleurs la seule à être « revenue » dans plusieurs James Bond, bien qu'elle ne joue pas le même rôle dans L'Homme au pistolet d'or, et qu'elle apparaisse très furtivement dans une scène de foule pour Dangereusement Vôtre.LA scène : lorsqu'elle embrasse passionnément 007 à la toute fin du film alors qu'il est encore alité à cause de sa blessure à la jambe... mais pas pour longtemps. Enfin, techniquement, il reste dans le même lit, mais on s'est compris.La réplique : « oh, James, on fait la paire vous et moi »
 

May Day (Grace Jones)
Le film : Dangereusement vôtreLe rôle : à la fois compagne et bras droit du bad guy du film Max Zorin, May Day est une tueuse efficace et impitoyable. Aussi forte physiquement que sexy, elle se distingue aussi par sa garde-robe inoubliable tout au long du film. Son revirement suite à la trahison de son « petit ami » la rend évidemment plus intéressante qu'une simple « méchante » de service.LA scène : lorsqu'elle rentre dans sa chambre et trouve Bond dans son lit, avant de l'y rejoindre. Parfois les mots sont inutiles.La réplique : « Tuez Zorin de ma part ! », ça résume bien le personnage.

Xenia Zaragevna Onatopp (Famke Janssen)
Le film : GoldenEyeLe rôle : Xenia est une femme fatale nouvelle génération, avec tout ce que ça implique. Sexy, dangereuse et surtout dominatrice, elle semble ne prendre son pied qu'en exécutant ses adversaires, son coup spécial étant assez particulier : elle étouffe un homme avec ses jambes, en pleine partie de jambes en l'air. Dans le feu de l'action, elle est souvent assez hystérique.LA scène : la baston avec James Bond dans le sauna, sorte de miroir inversé de celle qui opposait Sean Connery à Honor Blackman : cette fois c'est Xenia qui saute littéralement sur l'espion, avant d'essayer de l'éliminer.La réplique : « vous croyez pouvoir me soumettre ? »
 

Giacinta "Jinx" Johnson  : Halle Berry
Le film : Meurs un autre jourLe rôle : à la base le personnage de Wai Lin aurait dû revenir mais Michelle Yeoh n'était pas libre. On comprend dès lors que le personnage de Jinx soit, en plus d'être attirante, une femme d'action qui n'a rien à envier au savoir faire de Bond lui-même. C'est une agent de la NSA qui se révèle être une alliée de poids pour 007. Sa toute première apparition où on la voit sortir hors de l'eau est bien sûr un clin d’œil à la scène culte de Honey Ryder.LA scène : son affrontement avec Miranda Frost (Rosamund Pike), notamment parce que les deux femmes, en plus d'être redoutables au combat, ne peuvent s'empêcher de se lancer des vacheries autour de leurs rapports respectifs avec James Bond, ou plus généralement à connotations sexuelles.La réplique : s'adressant à James Bond, qui recherche entre autre Zao, un ennemi avec des diamants incrustés sur le visage « bien sûr [qu'on cherche la même chose] : l'amour, la paix dans le monde, et notre ami avec une acné hors de prix ».
 

Vesper Lynd (Eva Green)
Le film : Casino RoyaleLe rôle : Vesper travaille pour le gouvernement anglais et c'est à elle que revient de « chaperonner » Bond, qui dans ce film est encore un « bébé agent », jugé trop impulsif. Le personnage est loin, très loin même d'être une simple potiche : très intelligente, elle n'est nullement impressionnée par l'espion et c'est d'ailleurs elle qui lui sauve la vie lorsqu'il se retrouve empoisonné. Vesper peut aussi se targuer de l'avoir fait « raccrocher » : une fois en couple avec elle, il abandonne son métier d'espion pour profiter de la vie avec la belle.LA scène : difficile, mais c'est celle de sa mort qui, en plus d'ancrer le James Bond de Daniel Craig dans une noirceur assumée, est définitivement mémorable : son cri silencieux sous l'eau, triste et beau.La réplique : en parlant de l'ascenseur et s'adressant à Bond « Prenez le suivant. Il n'y a pas assez de place pour moi et votre ego. »
 

Bonus : Jill Masterson (Shirley Eaton)
Le film : GoldfingerLe rôle : Jill n'apparaît que très peu de temps à l'écran (à peine cinq minutes en fait), il s'agit d'une employée de Goldfinger qui l'aide à tricher lorsqu'il joue aux cartes. Après l'avoir défié et passé la nuit avec Bond, elle connaît une fin tragique.LA scène : la découverte par James Bond de son cadavre entièrement recouvert de peinture dorée, une séquence culte.
 

Tour d'horizon des meilleures adversaires et conquêtes féminines de 007 à l'écran.

« La femme idéale doit savoir faire la sauce béarnaise aussi bien que l'amour. Il faut aussi qu'elle soit douée de tous les petits talents de société habituels. Des cheveux d'or. Des yeux gris. Une bouche à damner un saint. Un corps parfait. Et naturellement un grand sens de l'humour, de l'élégance et une dextérité convenable aux cartes. Il attend d'elle, encore, qu'elle ne commette pas d'erreur de parfums comme la plupart des Anglaises. Qu'elle sache s'habiller : il adore les robes noires surtout sur une peau bronzée, pas trop de bijoux et des ongles exempts de vernis. »
(Ian Fleming, Les Diamants sont éternels)

Voici notre best-of Bong Girl depuis les débuts de la saga au cinéma auquel Léa Seydoux et Monica Bellucci se confronte dans 007 Spectre.

Yérim Sar