DR

Un étonnant site où convergent les arts, dont le cinéma.

Après un lancement en anglais il y a quelques mois, byNWR débarquera le 16 mars prochain en français. À la croisée des chemins entre la plateforme de streaming (avec des films restaurés et proposés gratuitement) et le magazine en ligne (où musique, littérature et illustration ont une large place), le site du réalisateur Nicolas Winding Refn (Drive, Only God Forgives...) a été pensé comme un lieu de contreculture et une façon de revisiter le passé.

Refn compte restaurer environ douze longs-métrage par an, à ses frais, afin de les mettre en ligne. En octobre dernier, il nous confiait qu’il diffusera des films qu’il « trouve intéressants. Intrigants plutôt que simplement bons ou mauvais. Qu’est-ce que ça veut dire, bien ou pas bien ? C’est un standard dépassé selon moi. L’une des grandes chances de la révolution digitale, c’est que désormais tout est disponible pour toujours. Donc il n’y a plus de ‘bien’ ou de ‘pas bien’, juste : est-ce que ça te parle ou pas ? Ces films seront nos fétiches (…) Il n’y aura pas que des films sur le site, mais aussi des contenus autour des films, conçus pour montrer que le cinéma peut être une source d’inspiration, que la création peut être aidée par la révolution digitale. Il faut réfléchir à la façon dont la technologie va déterminer les possibilités créatives de la jeunesse ».

Nicolas Winding Refn : "Je suis le troisième frère Lumière, je veux ressusciter le cinéma"

Nicolas Winding Refn a par ailleurs dévoilé une vidéo spéciale pour le lancement français de byNWR :

Et pour les Parisiens, une nuit Nicolas Winding Refn aura lieu ce samedi 16 mars à la Cinémathèque, dans le cadre du festival Toute la mémoire du monde dont il est le parrain. Les billets sont en vente ici