ABACA

Cinq films Netflix devaient être présentés sur la Croisette.

"Boy, that escalated quickly". La fameuse réplique de Will Ferrell dans la Légende de Ron Burgundy résume assez bien la situation qui oppose Netflix au Festival de Cannes. Quelques jours après l’annonce de Thierry Frémaux, qui a déclaré que les films de la plateforme seraient cantonnés au hors-compétition, la réponse de Netflix ne s’est pas faite attendre. D’après The Hollywood Reporter et Vanity Fair, la compagnie menacerait aujourd’hui de retirer cinq de ses films, qui devaient être présentés sur la Croisette, du Festival.

Le Roma d’Alfonso Cuaron, Norway de Paul Greengrass et Hold the Dark de Jeremy Saulnier pourraient donc être privés de Cannes. Tout comme The Other Side of the Wind, le film non achevé d’Orson Welles que Netflix s’est mis en tête de sauver, et le documentaire They’ll Love Me When I’m Dead, de Morgan Neville.

"Ils utilisent Cannes comme une arme", lâche une source de l’industrie citée par Vanity Fair. "Qu’est-ce qu’ils vont faire ? Les studios ne financent plus ces films. Ce n’est pas comme si les réalisateurs choisissaient Netflix plutôt qu’une sortie sur 2 500 écrans". Ted Sarandos, le grand manitou du contenu à Netflix, avait déjà prévenu après l’annonce de Frémaux : aller à Cannes est "moins intéressant" pour le géant de la VOD dans ces conditions…

Les films Netflix sont donc dans l’impasse. Pour qu’ils aient accès à la compétition, Frémaux demande qu’ils bénéficient d’une véritable sortie en salle, ce que Netflix n’est pas en mesure de faire en l’état actuel de la législation française sur la chronologie des médias. Le délégué général du Festival n’a pas digéré l’épisode Okja / The Meyrewitz Story de l’an passé, comme il le déclarait le 23 mars dernier au Film Français : "L’an dernier, lorsque nous avons sélectionné ces deux films, je pensais convaincre Netflix de les sortir en salle. J’étais présomptueux : ils ont refusé."

Thierry Frémaux fixe les nouvelles règles du festival de Cannes : il n’y aura plus de film Netflix en compétition

Pour en savoir plus, il ne reste plus qu’à attendre jeudi et la conférence de presse du Festival de Cannes où Thierry Frémaux doit annoncer la sélection officielle de cette 71e édition.

Prochainement au Cinéma