Netflix courtise Luc Besson : verra-t-on Valérian 2 sur la plateforme de streaming ?

Luc Besson

Le deal prévoit plusieurs films produits et réalisés par Besson.

EuropaCorp, la société de production et de distribution de Luc Besson, est mal en point depuis les mauvais résultats de Valérian aux États-Unis (l’entreprise va supprimer 22 postes sur 79 en France dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l’emploi). Mais le réalisateur pourrait bien avoir trouvé une solution : selon Variety, la plateforme de streaming vidéo voudrait le signer pour plusieurs films sur plusieurs années, qu’il produirait et réaliserait. Chaque long-métrage aurait un budget d’environ 30 millions. Le deal prévoit que Netflix pourrait également acheter une partie du catalogue d’EuropaCorp, estimé à 150 millions de dollars. On y retrouve des franchises comme Taken, Taxi ou Le Transporteur. Pour l’instant, Besson et Netflix sont toujours en discussion.

Luc Besson est le réalisateur de film français le mieux payé en 2017

Variety précise que le businessman franco-tunisien Tarak Ben Ammar est également sur les rangs pour prendre des parts dans EuropaCorp, tout comme le studio Lionsgate. EuropaCorp serait actuellement endettée à hauteur de 230 millions d’euros.

Si le deal avec Netflix devait aller jusqu’au bout, il s’agirait d’un virage radical pour la société de Luc Besson, qui repose depuis ses débuts sur des ventes fortes à l’international avec des distributeurs indépendants. De son côté, Netflix pourrait utiliser le catalogue du géant français pour produire des séries et des films tirés de ses licences phares. Et pourquoi pas lancer le chantier Valérian 2


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

La Fiancée Du Pirate
Hotel Salvation
MILF

PREMIÈRE ACTUS