Natalie Portman aurait "100 histoires à raconter" à propos de harcèlement sexuel

Natalie Portman Black Swan

La star de Black Swan a réagi ce week-end à l’énorme scandale hollywoodien.

Depuis l’affaire Harvey Weinstein, les langues se délient à Hollywood. Ce week-end, Natalie Portman était invitée au Vulture Festival de Los Angeles, et elle a été questionnée sur le sujet. Révélant qu’elle n’avait elle-même jamais été victime d’agression sexuelle, la star de Black Swan, qui a démarré au cinéma à seulement 12 ans dans Léon, de Luc Besson, détaille cependant avoir vu ou entendu parler de nombreux actes déplacés au cours de sa carrière. "Quand j’ai entendu que toutes ces affaires commençaient à sortie, je me suis d’abord dit ‘Wow, j’ai tellement de chance de n’avoir jamais subi ça.’ Puis, en réfléchissant, j’ai compris que si je n’avais jamais été agressée, j’avais quand même été témoin de discrimination et de comportements déplacés lors de quasiment tous mes projets. Je suis passée de ‘Je n’ai rien à raconter’ à ‘Mais attendez, en fait, j’aurais une centaine d’histoires à partager’."

Isabelle Adjani réagit à l’affaire Weinstein : "en France, c’est plus sournois"

L’actrice détaille par exemple avoir été choquée par les avances d’un producteur, qui lui avait proposé de voyager dans son avion privé, puisqu’ils se rendaient au même événement. "Quand je suis arrivée, nous n’étions que tous les deux, en fait. Et il y avait un lit dans l’avion. Il ne s’est rien passé, il ne m’a pas sauté dessus. J’ai dit que je trouvais cette situation inconfortable, et j’ai été respectée, mais ce n’était pas normal. C’était même carrément inacceptable. C’était de la manipulation, ça aurait pu mal tourner, j’ai eu peur. D’ailleurs, en tant que femme, en sortant seule la nuit, on ressent ce même type de peur. Je ne suis pas sûre que les hommes sachent ce que ça fait."

Portman explique aussi avoir refusé plusieurs rôles, car elle ne voulait pas être sexualisée. "Pendant longtemps, je ne voulais pas tourner de scènes de sexe, ni échanger de baisers à l’écran. Au début de ma carrière, les gens auraient pu écrire que j’étais 'une lolita' ou des choses comme ça dans leurs critiques, et ça m'inquiétait. Ce type de réflexion revient aujourd’hui. Quand on est une femme et qu’on refuse d’être vue comme un objet sexuel, qu’on dit clairement qu’on ne veut pas de ça, on se ferme, on refuse des rôles pour se protéger."

Le message féministe fort de Sara Forestier : "J’étais pas assez une femme objet, en fait"

Pour la comédienne, le problème ne se cantonne pas au métier d’actrice, il est bien plus général. "Souvent, quand j’arrive sur un film, je suis la seule femme sur le plateau. C’est très courant. C’est extrêmement rare de voir des femmes parmi l’équipe technique, par exemple, à part au maquillage, à la coiffure ou aux costumes, qui sont des départements associés aux femmes de façon stéréotypée. Je pense qu’on est beaucoup à avoir vécu ça dans cette industrie, le fait d’être la seule femme dans la pièce. Et des copines qui travaillent en tant qu’avocates, businesswomen ou auteures pour la télévision me racontent exactement la même chose. Des fois, on se dit que c’est une stratégie pour que les filles ne partagent pas leurs histoires. (…) C’est parfois compliqué de parler de ces choses-là, même avec quelqu’un qui a vécu la même expérience, car sur le moment, on était seule."

Natalie Portman finit par un dernier exemple montrant qu’il est parfois difficile de faire entendre sa voix en tant que femme. Si elle précise qu’elle a collaboré avec des réalisateurs avec qui elle a eu de véritables échanges (Pablo Larrain sur JackieDarren Aronofsky sur Black SwanMike Nichols sur Closer…), elle révèle, sans le citer, qu’un autre a refusé d’écouter ses propositions alors qu’il prenait en compte celles de ses collègues masculins. "En pleine réunion, il m’a dit que j’étais épuisante. Je lui ai répondu : ‘Je suis épuisante parce que je te donne mon avis à propos de mon métier ?’. Il n’agissait pas du tout comme ça avec les autres acteurs présents, qui étaient tous des hommes. D’ailleurs, l’un d’eux a fini par prendre ma défense et lui a sorti : ‘Tu ne l’écoutes absolument pas alors que moi, tu m’écoutes. Pourtant, on dit quasiment la même chose !'"

Vidéo : Natalie Portman en cinq films, de Léon à Jackie


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Un Americain A Paris
La Deuxième étoile
Star Wars Episode 8 : Les Derniers Jedi