DR

Dévoilé à la Berlinale, le quatrième film de Jeff Nichols intrigue et envoûte.

Après Shotgun Stories, Take Shelter et MUD - Sur les Rives du Mississippi, Jeff Nichols a dévoilé son quatrième long-métrage (qui est aussi son premier film de studio) à la Berlinale.

Le film de science-fiction, dans lequel un père (son acteur fétiche, Michael Shannon) s'enfuit avec son fils doté de pouvoirs surnaturels, a séduit la critique, même si certains n'ont pas adhéré à la vision pleine de langueur et de mélancolie du cinéaste du Sud profond.

Pour David Rooney du Hollywood ReporterMidnight Special "confirme le talent hors du commun de Nichols pour insuffler de l'intégrité dramatique et de la profondeur émotionelle au film de genre". Paul Heath est encore plus dithyrambique dans les colonnes du Hollywood News où il loue "une nouvelle superbe performance de Jeff Nichols dans cet effort de science-fiction, un mélange de Starman, Rencontres du Troisième Type et E.T. qui se consume lentement" et applaudit "encore une performance remarquable de Michael Shannon".

Fionnuala Halligan de Screen Daily décrit une oeuvre "discrète, intense et très, très, mystérieuse" dans laquelle Michael Shannon est à nouveau "subjugant" pour sa quatrième collaboration avec Jeff Nichols.

L'atmosphère sombre et mélancolique de la fable en a surpris et séduit plus d'un. "Au final, Midnight Special résonne comme une ode presque funèbre, ou peut-être un psaume, aux instincts primaires paternels", affirme Jessica Kiang, de The Playlist. Tim Robey du Telegraph évoque lui-aussi un film triste, un "mystère sombrement addictif", dont l'aspect "qui vous hante le plus n'est pas l'effet indescriptible de son grand final mais ses pulsations les plus tranquilles, faites de gros plans, qui représentent la synthèse du film : atomisé, épuisé et triste".

DR

Du côté des sceptiques, on retrouve Benjamin Lee du Guardian, pour qui Midnight Special "manque de fun et sévèrement de rythme" et qui considère que Jeff Nichols a voulu "imiter la merveille 'Spielbergienne' avec son conte sur un garçon aux pouvoirs magiques, mais la tentative échoue"The Film Stage se range aussi dans le camp des déçus et Rory O'Connor fustige le dépouillement du film, rappelant que "oui, souvent, moins on en fait, mieux c'est à Hollywood, mais que parfois, c'est juste trop peu".

    L'histoire de Midnight Special Un père part en cavale pour protéger son petit garçon Alton et découvrir l'origine des pouvoirs extraordinaires de son fils.Fuyant d'abord des fanatiques religieux et des forces de police, les protagonistes se retrouvent bientôt les proies d'une chasse à l'homme à travers tout le pays, mobilisant même les plus hautes instances du gouvernement fédéral. En fin de compte, le père risque tout pour sauver son fils et lui permettre d'accomplir son destin. Un destin qui pourrait bien changer le monde pour toujours.

    La bande-annonce de Midnight Special de Jeff Nichols - sortie le 16 mars 2016 :

     

    A lire aussi sur Première