Aretha Franklin Blues Brothers
Photoshot/ABACA

Arrangements musicaux, costume, play-back, casting … Landis dit tout.

Ce n’est pas tous les jours qu’un réalisateur a la chance d’avoir sous sa direction Aretha Franklin, l’une des plus grandes voix de la chanson populaire. John Landis, le réalisateur des Blues Brothers, fait partie de ces rares petits chanceux. Interviewé par le magazine Deadline, il s’est exprimé au sujet de la disparition de la chanteuse. "Je n’ai que des éloges à faire au sujet d’Aretha", déclare-t-il. Selon Landis, qui qualifie la chanteuse de "trésor national", la tête de la Reine de la Soul "devrait être sur le Mont Rushmore". Il révèle quelques anecdotes sur le tournage de la fameuse scène des Blues Brothers.

Aretha Franklin est morte : La reine de la soul avait 76 ans

 

Aretha Franklin a hésité à accepter le rôle

"Elle était inquiète. Elle m’a dit : ‘Tu sais, je ne suis pas une actrice.’ Je lui ai répondu qu’elle en était une, et qu’elle délivrait une performance à chaque fois qu’elle chantait une chanson. Elle y a réfléchi et m’a répondu : ‘Oui, c’est vrai.’ Elle voulait être sûre que ce soit fait avec respect, et ça l’était assurément. Nous l’adorions. John, Dan et moi étions absolument enchantés qu’elle et tous ces artistes acceptent de participer au film. (…) Nous appréhendions un peu sa réaction vis-à-vis du costume. Mais ça lui convenait très bien, elle l’a adoré."

La chanteuse a tenu à jouer elle-même la partie de piano de "Think"

"Je voulais qu’elle chante "Think". (…) Au début elle a dit : ‘Vraiment ? Vous ne voulez pas que je chante "Respect" ?’ (…) Elle est arrivée quelques jours avant le tournage de sa scène. Elle a écouté le morceau et a dit : ‘D’accord, mais j’aimerais changer le piano.’ On s’est dit ‘super, qu’est-ce que tu veux faire ?’. Elle nous a répondu : ‘Je le jouerai moi-même.’"

Jennifer Hudson star du biopic d'Aretha Franklin : la chanteuse l'avait choisie avant sa mort

La Reine de la Soul avait du mal avec le play-back

"C’était amusant, elle était très surprise de devoir faire autant de prises. Comme beaucoup d’artistes avec qui j’ai travaillé, elle avait du mal avec le play-back. Ce qui est parfaitement logique quand on comprend qu’elle ne chantait jamais deux fois une chanson de la même manière."

Aretha Franklin est accompagnée par les musiciens de la Stax … et ses sœurs

"Steve Cropper, l’un des membres du Blues Brothers band, est aussi un des grands noms de l’écurie Stax (NDLR : label légendaire de Soul/R&B du tournant des années 60/70). Steve et Duck Dunn, également membres du groupe des Blues Brothers, faisaient partie de Booker T. & the MG’s. Cropper a écrit énormément de classiques de la soul, il a travaillé avec Otis Redding sur tous ses enregistrements. C’est Otis qui a écrit "Respect", qui lui a valu un hit. Puis Aretha l’a enregistré. Steve nous a raconté la réaction d’Otis lorsqu’il a entendu la version d’Aretha : ‘Eh bien, je pense que cette chanson lui appartient maintenant.’"

"Vous vous rappelez des choristes, ces femmes qui surgissent de derrière le comptoir ? Deux d’entre elles sont les sœurs d’Aretha Franklin."

Qui incarnera Aretha Franklin au cinéma ?

La chanteuse n’arrivait pas à appeler John Landis par son prénom

"Il y a une seule chose qui me mettait mal à l’aise avec Aretha. Pour une raison mystérieuse - peut-être parce que j’étais le réalisateur -, elle insistait pour m’appeler Monsieur Landis. Je lui disais : ‘Aretha, appelez-moi John’. Elle me répondait : ‘D’accord, je le ferai - Monsieur Landis’."

La critique a descendu le film … mais pas la prestation d’Aretha

"Ce qui est intéressant c’est que The Blues Brothers, comme la plupart de mes films, a reçu des critiques très négatives. A l’image de Pauline Kael, qui avait pour habitude de démolir chacun de mes films. Sa critique des Blues Brothers consiste en un rejet du film, puis de cinq ou six pages sur le génie d’Aretha Franklin. Ce qui, soit dit en passant, me convient."