Mon bébé
Pathé

Avec le grand prix et le prix d’interprétation féminine pour Sandrine Kiberlain, la comédie de Lisa Azuelos remporte les deux prix les plus importants de la compétition.

Rideau. La 22ème édition du festival international de comédie de l’Alpe d’Huez vient de se clore sur le triomphe de Mon Bébé. Le jury, présidé par Alexandra Lamy, accompagnée de Rossy de Palma, Anne Marivin, Rayane Bensetti et Eric Elmosnino, a rendu son palmarès hier soir. Et le nouveau film de Lisa Azuelos a donc remporté le Grand Prix et le prix d’interprétation pour Sandrine Kiberlain.

Après LOL, Mon Bébé est un nouveau portrait de mère selon Azuelos. Kiberlain y incarne Héloïse, célibataire parisienne qui tient un restaurant et vit sans mec entourée de sa tribu de trois enfants. Sa vie bascule quand elle apprend que la dernière (son bébé donc) va quitter le cocon familial pour faire ses études à Montréal. « Merci Lisa pour m’avoir donné ce rôle que j’attendais », disait hier soir l’actrice sur la scène du Grand Palais. Ce n’est peut-être pas le rôle d’une vie, mais Héloïse permet à la comédienne de montrer toutes les facettes de son talent comique inépuisable. Elle passe avec une aisance incroyable par tous les registres, alternant hystérie, calme olympien, flirtant avec la comédie mélancolique ou le mélo avec un talent dingue.

Festival de l’Alpe d’Huez, jour 2 : la reine Kiberlain entre en piste

François Civil était pas mal non plus. Il repart lui avec le prix d’interprétation masculine pour le rôle de Raphaël dans Mon inconnue. Dans cette romcom mâtinée de fantastique réalisée par Hugo Gélin, l’acteur est tour à tour drôle, bonhomme, sûr de lui ou paumé, mais toujours hyperséduisant. Il incarne un jeune homme amoureux qui se retrouve transporté dans un monde parallèle et doit reconquérir la femme qu’il aime pour que tout rentre dans l’ordre. Après Le chant du loup qui arrive bientôt sur les écrans et le succès annoncé de Mon Inconnue, 2019 pourrait être la grande année de ce comédien exceptionnel…

Mon inconnue : une vraie comédie romantique à la française

Plus généralement, on pourra s’étonner (et quoiqu’on pense de leur qualité), que dans le contexte actuel et surtout en voyant la sélection, ces deux comédies un peu déconnectées du réel aient raflé l’essentiel. Car cette édition riche et variée fut pourtant marquée par le grand retour du social et on a pu voir dans la grande salle du Palais des comédies s’emparant de thèmes d’actualité pour les traiter de manière légère. Entre les sans-papiers de Damien veut changer le monde, la banlieue délaissée de Jusqu’ici tout va bien, les paysans bretons au bord de l’expropriation dans Roxane, les ouvrières de Rebelles, cette année, la comédie s’était fait reflet de l’époque. Et finalement, seul Les Crevettes pailletées, délire non formatée et explosif, porté par son sujet dans l’air du temps (l’odyssée d’une équipe de Waterpolo parti concourir aux Gay Games) aura pu trouver sa place dans le palmarès du jury.

Voilà le palmarès complet de la 22ème édition du festival de l’alpe d’huez

Grand Prix : Mon Bébé de Liza Azuelos

Prix du public : Jusqu’ici tout va bien de Mohamed Hamidi

Prix Special du Jury : Les crevettes Pailletées de Cedric Le Gallo et Maxime Govare

Prix d’interprétation féminine : Sandrine Kiberlain dans Mon Bébé

Prix d’interprétation masculine : François Civil dans Mon Inconnue

Prix du court-métrage : Pile Poil de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller

Prix Globes de cristal : Rebelles d’Allan Mauduit

A lire aussi sur Première