Mommy : le film de la consécration pour Xavier Dolan

Mommy

A (re)découvrir ce soir sur Arte.

Le cinquième et dernier long-métrage du prodige québécois Xavier Dolan, fut l’un des événements cinématographiques de l'année 2014. Présenté en fanfare en compétition à Cannes, Mommy fut l'une des claques du festival, au point d'apparaître comme l'un des favoris légitimes à la Palme et aux récompenses principales. Le film décrocha finalement le prix du Jury à égalité (symbolique) avec Jean-Luc Godard et son Adieu au langage.

"Nous pouvons changer le monde par nos rêves" : le discours de Xavier Dolan

Du moment de sa présentation cannoise à sa sortie en salles en France, Première n'a cessé de faire partie de ceux qui ont vu dans Mommy l'oeuvre de la maturité de la part de Xavier Dolan. Au moment de la sortie en salles du film, voici ce que nous écrivions au sujet de Mommy : "Diane (Anne Dorval), veuve à la dérive, doit composer avec son fils Steve (Antoine-Olivier Pilon) dont elle ne parvient plus à gérer les accès de violence. Lorsqu’une énigmatique voisine (Suzanne Clément) s’immisce dans leur vie, la mère et l’adolescent retrouvent une apparente forme d’équilibre."

De J'ai tué ma mère à Mommy : comment Xavier Dolan est devenu grand

Au dernier Festival de Cannes, Mommy a provoqué une hystérie collective, débouchant sur des déclarations excessives ("La Palme, sinon rien") et sur une envie de chanter du Céline Dion jusqu’à l’aube. Quelques mois après cette euphorie, l’évidence se confirme : Xavier Dolan a bel et bien réalisé un film monumental qui fait écho à son modeste premier long (J’ai tué ma mère, 2009). "Affranchi des poses, mû par une véritable générosité, le cinéaste fait se croiser les destins de trois personnages brisés qui, en dépit de leurs différences, partagent un même malaise. Ensemble, ils se (dé)battent, tombent, s’aiment. Toute la force de Mommy réside dans le regard empathique que Dolan porte sur ses protagonistes, comme en témoigne cette scène d’anthologie au cours de laquelle Steve élargit littéralement le cadre pour s’en extraire. Le réalisateur offre ainsi à ses trois formidables comédiens l’occasion d’exceller dans des séquences d’une intense musicalité et d’une grande acuité psychologique."

Xavier Dolan en cinq décrochages musicaux

S’il fallait citer une référence pour évoquer une telle richesse, une telle maturité, ce serait non pas un film mais "une série comme Six Feet Under, qui parlait de la mort pour mieux célébrer la vie et qui, dans son épilogue sublime, nous terrassait totalement. Figurez-vous que, sans prévenir, le temps d’un fantasme, Xavier Dolan, du haut de ses 25 ans, réussit à produire la même puissance émotionnelle, faisant appel à l’expérience et aux rêves de chacun. On sort de la salle en lambeaux mais contents, convaincus que si la mélancolie est un doux mélange de joie et de tristesse, alors oui, Mommy rend heureux".

Alan Ball fête les 15 ans de Six Feet Under en vidéo

Porté par un accueil critique très largement enthousiaste, Mommy est devenu le plus gros succès en salles de Dolan, son premier film à passer la barre du million d'entrées (1,2 million au total), et lui valut par ailleurs le César du meilleur film étranger. Il devint par ailleurs le ticket d'entrée vers le cinéma hollywoodien pour son réalisateur (bien que le film ait manqué de peu d'être nommé à l'Oscar du meilleur film étranger). Dolan est en effet en train de réaliser The Death and Life of John F. Donovan avec Kit HaringtonJessica Chastain et Susan SarandonMommy s'est imposé comme le film de la consécration d'un cinéaste que tout le monde savait déjà très doué, mais qui a certainement offert avec Mommy son œuvre la plus aboutie jusqu'ici, et donc à redécouvrir à tout prix grâce à sa diffusion ce soir sur les antennes d’Arte.

L'histoire de Mommy : Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir.

Vingt photos de The Death and Life of John F. Donovan, le prochain Xavier Dolan

Bande-annonce :

 

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Walk with Me
Transfiguration
I Wish : faites un vœu