Mission Impossible - Fallout
Paramount Pictures

Plus que Dunkerque et Hunger Games, selon le CNC.

Mission Impossible - Fallout, sixième volet de la franchise portée par Tom Cruise, sera dans nos salles ce 1er août. Un blockbuster d’action spectaculaire, qui a en partie été tourné à Paris, grâce au crédit d’impôt mis en place en 2016. Dans un communiqué, le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) se réjouit des retombées de Fallout sur l’économie française  : entre avril et mai 2017, durant 36 jours (30 % de la durée totale du tournage), Christopher McQuarrie a posé ses caméras dans la capitale entre le Palais-Royal, la Place de l'Etoile, l'Esplanade du Trocadéro, le quartier de Bercy ou encore le Marais. En tout, 350 professionnels français du cinéma ont été embauchés pour travailler sur le film, et plus de 5 000 techniciens locaux. 

Crédit d’impôt : Luc Besson a-t-il sauvé le cinéma français ?

« Ce film avec Tom Cruise est un symbole, ce sont au minimum 25 millions d’euros de dépenses qui ont été effectuées en France : un record pour un long métrage étranger tourné en France, devant Dunkerque et Hunger Games. Les savoir-faire de l'industrie cinématographique française, et l'efficacité du crédit d'impôt nous permettent de remporter le pari de l'attractivité », assure Frédérique Bredin, présidente du CNC. « Le tournage de cette super-production américaine sur le territoire français montre l'efficacité du crédit d'impôt international ainsi que son impact considérable sur l'économie française, l'emploi et le tourisme ».

Le CNC assure par ailleurs qu’en 2017, les crédits d'impôt ont généré « 600 millions d’euros d'activité supplémentaire en France par rapport à 2015, avec, à la clé, la création de plus de 15 000 emplois ».

A lire aussi sur Première