Marvel Cinematic Universe : où en sommes-nous ?

Marvel Cinematic Universe 2017

Au moment où Thor : Ragnarok ravage la planète, où en est-on dans le Marvel Cinematic Universe ?

Thor : Ragnarok est sorti mercredi 25 octobre dernier. C'est le troisième volet de la saga Thor en solo, et c'est le 17ème film du Marvel Cinematic Universe lancé en 2008 par Iron Man. Déjà. L'an prochain, le MCU fêtera donc ses dix ans. En attendant la sortie américaine de Ragnarok prévue pour le vendredi 3 novembre, faisons le point sur l'état du super-univers des films Marvel en cette fin d'année 2017. Rassemblement !

Attention, risques de spoilers pour Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 et Thor : Ragnarok en approche.

Money Cinematic Universe
En termes de succès au box-office, tout va très bien pour le MCU, merci beaucoup. Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 et Spider-Man : Homecoming sont respectivement les troisième et quatrième plus gros succès de l'année 2017 aux USA pour l'instant, en rapportant plus de 300 millions chacun (et plus de 800 millions au total sur la planète). Les deux films sont les sixième et septième plus gros hits du MCU aux USA. En France, les résultats sont un tout petit moins spectaculaires : 3,2 millions d'entrées pour Les Gardiens Vol. 2 contre 2,4 millions pour le premier en 2014, et 2,3 millions pour Homecoming soit à peu près le même résultat que The Amazing Spider-Man en 2012. Thor : Ragnarok a déjà raflé 107 millions de dollars au box-office international et pourrait se payer un démarrage au-delà des 100 millions aux Etats-Unis ce week-end. En 2017, seuls cinq films ont démarré au-delà des 100 millions (dont Les Gardiens Vol. 2 et Spider-Man, vous l'avez deviné). En termes de box-office, il faut se faire une raison : le public du MCU ne montre pas de lassitude pour l'instant. Le triomphe critique de Thor : Ragnarok -film le mieux accueilli de toute l'histoire du MCU si l'on en croit le site Rotten Tomatoes et qui mise tout sur le fun, les couleurs et les références pop 80s, montre que Kevin Feige reste sur la voie tracée par Les Gardiens de la Galaxie. Du rock, de l'humour et un univers de space opera.

Thor Ragnarok : du fun avant tout (critique)

Déphasage
On peut déjà ranger les films du MCU en trois catégories : les origins story qui introduisent un nouveau personnage (comme Doctor Strange) même si celui-ci était déjà apparu en second rôle dans un film précédent (Peter Parker dans Civil War puis Spider-Man : Homecoming) ; les "récrés" où on s'amuse sans trop d'impact sur l'histoire globale (Thor : Ragnarok) ; et enfin les "pivots" où la saga des Avengers évolue (Captain America : Civil War, les Avengers). En 2017, les films du MCU sont à ranger dans la cour de récré : Les Gardiens de la Galaxie Vol.2, Spider-Man : Homecoming et Thor : Ragnarok n'ont pas vraiment fait évoluer l'univers de Disney/Marvel. On reprochait déjà à Civil War son incapacité à tuer les héros Marvel pour faire avancer l'histoire et renouveler les rangs du MCU, ce n'est pas encore ça en 2017. Bilan de l'année : Yondu (Michael Rooker) des Gardiens et Odin (Anthony Hopkins) ont disparu, Asgard a été détruite. C'est tout. Pas grand-chose, donc. A la fin de Thor : Ragnarok, Loki va chercher le crâne du démon Surtur pour qu'il détruise Asgard. Et il fait tomber le gantelet de Thanos, destiné à accueillir les six Pierres d'infinité, sans y faire plus attention que ça. Un signe que la grande storyline des Pierres qui structurait la Phase Un (de Iron Man à Avengers) est devenue carrément secondaire, voire facultative. Le découpage en "phases" du MCU ne correspond plus à grand-chose.

Avant Avengers Infinity War, faisons le point sur l'emplacement des Pierres d'Infinité

Où sont les pierres ?
Rappelez-vous : les pierres sont des artefacts surpuissants dont la possession donne de grands pouvoirs (le Tesseract d'Avengers, l'Oeil d'Agamotto dans Doctor Strange, etc.). La scène post-générique d'Avengers montrait le titan Thanos prêt à attaquer la Terre pour les retrouver. On s'attendait donc à ce qu'il soit le grand méchant d'Avengers 2 en 2015 et finalement, ce fut le robot fou Ultron qui fit le job -Thanos se trouvant relégué à un second rôle des Gardiens de la Galaxie et à une scène post-générique d'Avengers 2 où il enfile son fameux gant en disant "très bien, je vais le faire moi-même" (sous-entendu : retrouver les six pierres). Une scène réellement étrange puisque Thanos devra attendre Infinity War en 2018 pour "le faire soi-même" et devenir le superméchant le plus badass du MCU ; ce que confirme le teaser terrassant d'Infinity War présenté au D23 (la grand-messe Disney) cet été. En tous cas, la storyline des phases Deux et Trois est globalement hasardeuse et redondante par rapport à la Phase Un. Cela montre que Disney ne cherche pas à ébranler son univers (voir le nombre de morts importantes depuis le début de la franchise). Le changement ne sera pas brutal mais progressif, à l'aide de nouveaux personnages.

A la poursuite de demain
Alors que DC/Warner continue de tâtonner film par film pour construire leur propre univers étendu (Wonder Woman a montré la voie et Justice League, corrigé par Joss Whedon, sera son crash-test ultime), on peut déjà compter sur Black Panther (février 2018), Avengers : Infinity War (avril-mai 2018), Ant-Man and the Wasp (juillet 2018), tous déjà tournés. Soit une origins story, un film-pivot et une récré, pour reprendre notre classification. Captain Marvel (mars 2019) est en pré-production, et se déroulera dans les années 90 avec Brie Larson qui partira pour les étoiles à la fin du film. A la fois pour justifier son absence dans les films suivant du MCU et pour confirmer que le studio privilégie le space opera. Et ensuite, une suite sans titre d'Avengers : Infinity War (avril-mai 2019) et Spider-Man : Homecoming 2 (juillet 2019). Ce dernier s'annonce un peu problématique puisque toujours pris entre deux studios, Marvel et Sony. Enfin, trois films sans titre ont déjà été datés au-delà de 2019 : le 1er mai, le 10 juillet et le 6 novembre 2020. On peut prévoir un troisième Gardiens de la Galaxie mais les deux autres sont plus flous et dépendront de la réception des films encore à venir. Un Black Panther 2 n'est évidemment pas à exclure. "On connaît le contenu des futurs films... pour la plupart. Ca ne veut pas dire qu'on ne peut pas les changer, ou qu'on ne peut pas changer ces dates si on ne se sent pas prêts. Mais on en a une idée générale", nous disait Kevin Feige nous disait à la sortie de Homecoming.

Tous les films Marvel sont les mêmes ? Oui mais non, selon le patron du studio

Les nouveaux héros
On peut déjà faire une croix sur Iron Man 4 ou un Captain America 4. Robert Downey Jr. et Chris Evans ne doivent plus que deux films à Marvel de par leurs contrats (Avengers : Infinity War et sa suite). A moins d'une renégociation, après les deux prochains Avengers, ce sera la quille pour les deux héros les plus emblématiques du MCU qui se contenteront sans doute de faire des caméos dans les films postérieurs (voir le second rôle de luxe de RDJ dans Homecoming). Au tour de Black Panther et Captain Marvel de devenir particulièrement importants dans le MCU : le premier à cause de son casting presqu'entièrement noir (Andy Serkis et Martin Freeman y tiendront de simples seconds rôles), ce que même Blade n'était pas parvenu à faire ; et Captain Marvel parce qu'il s'agit du premier film de superhéroïne, personne ne semblant avoir été capable chez Marvel de monter un Black Widow avec Scarlett Johansson en solo. Si la mission d'Infinity War est de péter le box-office comme jamais l'an prochain, celle de Black Panther et Captain Marvel sera de faire évoluer le MCU en profondeur vers les "minorités". On irait même jusqu'à dire qu'il s'agira de films "pivotaux", mais comme ça risque de fiche en l'air notre classification, on ne le dira pas trop fort.

Bande-annonce de Thor : Ragnarok, actuellement en salles :

PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone