Marie Gillain : "Sur Kung Fu Panda, je doublais Tigresse, mais je doublais aussi Angelina Jolie"

Comment vous êtes-vous retrouvée à jouer une tigresse ? Après avoir joué dans Magique, le premier film français Paramount, Camille Trumer m’a proposé de jouer Tigresse au détour d’une conversation.Et ? Ca m’a intriguée et ça m’a fait rire. J’ai eu envie d’essayer. Je savais que ce serait du boulot. D’abord parce que la liberté artistique est finalement réduite.C’est ce que nous racontent toutes les voix françaises. Ce fut vrai jusqu’à quel point pour vous ? Je savais que ce serait beaucoup de travail et que j’allais devoir jouer dans un cadre établi assez restreint. Je doublais Tigresse, mais je doublais aussi Angelina Jolie. Ceci dit, j’ai eu de la chance sur ce coup. J’ai su qu’elle n’avait pas doublé le dessin animé fini. Elle n’avait pas vu toutes les séquences alors que pour ma session, le film était définitif. Du coup, à certains passages, Angelina Jolie était plus neutre, il y avait des moments de creux, parce qu’elle ne savait pas très bien à quoi ressemblait Kung Fu Panda… C’est là où j’ai pu m’amuser et glisser quelques touches personnelles.Vous disiez doubler autant Jolie que Tigresse. Ca veut dire quoi ? Qu’il a fallu que j’écoute bien la voix sensuelle et autoritaire de Jolie, sa voix de basse, pour m’en inspirer. J’ai joué à la femme fatale - un registre qui ne m’est pas complètement naturel, et ça c’était rigolo. Ca correspondait bien à Tigresse qui est une figure féminine très forte, très charismatique. Mais j’avais aussi envie de mettre un peu d’humour, de la légèreté. Pendant mon enregistrement, je n’ai jamais perdu de vue que je faisais ça pour mes enfants.Le film est devenu culte très rapidement... Oui. J’imagine que c’est à cause de son côté asiatique, le truc sur les films de Kung Fu… Mais moi je suis surtout sensible à la facture du film. Je ne suis pas une grande spécialiste du dessin animé, mais j’ai tout de suite trouvé que le film était beau. Très beau. Et puis, je pense que Manu Payet a fait un travail de fou. Ecoutez les deux versions, vous verrez, en terme de doublage, c’est dingue. Je ne devrais pas le dire, mais j’ai l’impression que la VF est meilleure que la version originale… C’est un travail auquel, j’ai l’impression, DreamWorks accorde une réelle importance.Justement, DreamWorks, dans l’univers du dessin animé, ça représente quoi pour vous ? J’aime beaucoup ce qu’ils font. Surtout leur versant un peu poétique comme Dragons ou Kung Fu Panda. J’adore Shrek aussi mais c’est vrai que j’aime bien regarder les dessins animés qui me transportent dans un autre univers. J’adore Miyazaki par exemple, et j’ai l’impression que certains DreamWorks marchent sur ces terres-là. Que certains réalisateurs s’en inspirent. C’est toujours drôle, très énergique, mais parfois, il y a une vraie recherche poétique...Votre DreamWorks préféré ?Le premier Dragons est sublime. Et j’adore ce que ça raconte, le destin de ce gamin, son apprentissage de la vie adulte. C’est vraiment super.Votre scène préférée ?La rencontre entre Harold et Krockmou Votre réplique préférée ?Un truc de Kung Fu Panda. J’adore les petits cris que je pousse, les “Oï, Aïe, Yia”. Mine de rien, j’ai travaillé le manuel des cris du kung fu pour arriver à ça… Voir aussi :Eric Judor se souvient de Gang de RequinsKad Merad se souvient de MegamindAnthony Kavanagh se souvient de MadagascarMarina Foïs se souvient de Madagascar


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Un Americain A Paris
La Deuxième étoile
Star Wars Episode 8 : Les Derniers Jedi