Capture d'écran YouTube/Lucasfilm

Histoire de pouvoir éventuellement les utiliser plus tard.

La mort de la mort ? Rogue One : A Star Wars Story redonnait vie malgré lui à Peter Cushing dans le rôle du Grand Moff Tarkin le temps de quelques scènes. Le résultat n’était pas parfait, mais beaucoup de spectateurs se sont émus de l’utilisation de l’image d’un acteur décédé depuis plus de vingt ans. Et Lucasfilm ne semble pas près d’arrêter d’utiliser la technologie mise au point par ILM : Ben Morris, le responsable des effets spéciaux de Star Wars 8, confie au site Inverse que tous les acteurs de Star Wars ont été copiés numériquement, de façon à pouvoir éventuellement leur faire reprendre leur rôle dans un futur film. « Nous scannons toujours numériquement les acteurs principaux du film. On ne sait pas si on en aura besoin. Et ce n’est pas juste pour les garder dans nos archives. C’est pour s’en servir comme référence pour un usage ultérieur », explique-t-il.

Une nouvelle vidéo dévoile la résurrection de Tarkin dans Star Wars Rogue One

L’idée n’est pas forcément là de faire revivre à l’écran un acteur décédé. Comme le détaille Stephen Alpin, chef de l'équipe des effets spéciaux numériques des Derniers Jedi, ces scans peuvent servir pour des scènes où les effets spéciaux traditionnels ne suffisent pas (ou auraient coûté trop cher). Comme celle où Leia flotte dans l’espace dans Star Wars 8 : « Il fallait faire attention à Carrie, elle ne pouvait pas se retrouver près d’effets pyrotechniques. Donc on a tourné plusieurs plans, et ajouté beaucoup de numérique par-dessus. Quand elle est expulsée du vaisseau, c’est une Leia numérique. Quand on se rapproche, c’est totalement Carrie. Et quand elle vole à travers les détritus, c’était un mélange. Carrie n’était pas attachée à des câbles. Des cascadeurs ont servi de référence pour l’ajouter numériquement après ».

Au New Yorker, Donald Glover (qui incarnera Lando Calrissian dans Solo : A Star Wars Story) faisait part de sa trouille qu’on utilise son image pour tourner des films après sa disparition : « Mon visage et mon corps ont été scannés. Qui peut dire qu’à un moment ils ne vont pas s’en servir : ‘Faisons un autre film avec Donald. Il est mort depuis quinze ans, mais on peut faire ce qu’on veut avec lui’ ».

La question s’était notamment posée pour Star Wars 9, film dans lequel Carrie Fisher devait au départ avoir un rôle important. Lucasfilm a depuis assuré que l’image numérique de l’actrice ne serait pas utilisée pour lui redonner vie à l’écran.

Prochainement au Cinéma