Les sorties de la semaine du 27 juillet : Colombiana, Cars 2, Bad Teacher...

27/07/2011 - 11h34
  • Partager sur :
  • 1
Les sorties de la semaine du 27 juillet : Colombiana, Cars 2, Bad Teacher...© DR

Cette semaine au cinéma, Zoe Saldana sort les armes, les Cars de Pixar entrent de nouveau dans la course, Cameron Diaz est une très mauvaise prof et Mathieu Demy apprend à séduire.

Choix numéro 1 : Colombiana, d'Olivier Megaton, avec Zoe Saldana

Synopsis : 1992. Colombie. Cataleya, 9 ans, assiste au meurtre de ses parents. Echappant de justesse au massacre, elle se réfugie aux Etats-Unis, chez son oncle Emilio, un gangster… 15 ans plus tard, elle travaille pour lui comme tueuse à gages. Elle signe ses meurtres d’une orchidée dessinée sur le torse de ses victimes : un message à l’intention des assassins de ses parents. Car Cataleya est bien décidée à aller jusqu’au bout de sa vengeance… quitte à perdre tous ceux qu’elle aime.

L'avis de Première :  Héroïne bessonienne par excellence, Cataleya est mutique et fatale, possédée par une soif de vengeance qui l’écoeure autant qu’elle l’anime. Lui avoir donné les traits de Zoe Saldana restera la grande idée du film. Enfin en première ligne, d’une beauté graphique insensée, l’actrice peut briller et livrer une performance beaucoup plus complexe que ce que le genre autorise habituellement. La façon dont son visage exprime d’un simple regard les conflits intérieurs du personnage, emmuré dans sa haine au point de ne plus voir que ça, est assez bluffante. Mais Colombiana sollicite évidemment d’autres parties de son anatomie, dans des scènes d’action aussi fun qu’improbables – et d’ailleurs souvent fun car improbables, justement : destruction d’une villa au bazooka, combat mano a mano au cours duquel on abat quelques murs au passage... Olivier Megaton (Transporter 3) ne s’interdit aucun plaisir coupable et emballe un pur divertissement estival à l’ancienne qui, s’il n’a peut-être pas inventé la poudre, sait sacrément bien la faire parler.

Bande-annonce :


Choix numéro 2 : Cars 2, de Brad Lewis et John Lasseter, avec les voix de Guillaume Canet , Gilles Lellouche , Mélanie Doutey...

Synopsis : La voiture de course vedette, Flash McQueen, et l’incomparable remorqueur Martin trimballent leur amitié dans de nouveaux lieux excitants alors qu’ils doivent traverser les mers pour prendre part au tout premier Grand Prix Mondial qui déterminera qui est la voiture la plus rapide du monde. Mais la route vers le championnat est parsemée de nids de poules, de chicanes et de surprises hilarantes et Martin se retrouve embrigadé seul dans sa propre mésaventure : l’espionnage international. Déchiré entre son devoir d’assister Flash dans sa compétition et sa mission top-secrète, Martin va vivre une aventure explosive à toute vitesse sur les routes du Japon et de l’Europe, assisté de ses amis et épié par le monde entier. Retrouvez aussi un tout nouveau casting de voitures, des personnages hauts en couleur qu’il s’agisse d’agents secrets, de super méchants ou de féroces compétiteurs internationaux.

Pas de critique pour ce film.

Bande-annonce :

 

Choix numéro 3 : Bad Teacher, d'Olivier Megaton, avec Cameron Diaz, Justin Timberlake...

Synopsis : Une prof de lycée s'apprête à épouse un riche homme d'affaires. Mais l'arrivée d'un nouveau collègue va perturber ses convictions.

L'avis de Première :  Jake Kasdan, collaborateur de Judd Apatow (notamment sur la série Freaks and Geeks), s’est associé à Gene Stupnitsky et Lee Eisenberg, scénaristes de la série The Office, pour tailler sur mesure un rôle trash et cash à Cameron Diaz. Car qui, à part elle et Drew Barrymore, est capable aujourd’hui de balancer dans une comédie romantique, la bave quasiment aux lèvres : « Je veux m’asseoir sur sa tronche » ? Pour une fois, l’héroïne d’une romcom est un mec ! Une version sexy du gros lourd qui sent le vestiaire des garçons. En face d’elle, la proie est une fillette. Il faut voir Justin Timberlake, gnangnan à souhait, plus roux et frisé que jamais, porter des gilets de laine de prof d’algèbre et chanter faux pour sa dulcinée. Si la première partie de Bad Teacher, déclinant le manuel de survie d’une salope chez les Bisounours, dépote, la seconde patine un peu à force de multiplier les sous-intrigues (la triche à l’examen d’État, la sortie scolaire...), comme pour retarder l’irrésistible conclusion : le mec qui attend tranquillement pendant tout le film que vous ayez fini vos conneries, c’est lui le prince charmant.

Bande-annonce :


Choix numéro 4 : L'art de séduire, de Guy Mazarguil, avec Mathieu Demy , Julie Gayet , Valerie Donzelli...

Synopsis : Jean-François, psychanalyste amoureux d'une de ses patientes, Hélène, se sent enfin libre de la séduire lorsqu'elle décide d'arrêter la thérapie. Tétanisé devant l'objet de son amour, il accumule toutes les maladresses et se tourne alors vers Julien, un de ses patients qui le consulte pour trouble obsessionnel compulsif de drague. Une initiative totalement absurde. Quoique.

L'avis de Première :  On ne dira jamais assez à quel point la moindre apparition de Mathieu Demy donne envie de croire au cinéma français. Même à cet Art de séduire, si plaisant quand il traque le sentiment de gêne qui malmène les élans amoureux des personnages. Mais Guy Mazarguil n’est pas Woody Allen, et la comédie reste un art délicat qui ne saurait reposer uniquement sur des reparties efficaces. Ici, la mise en scène est en décalage constant avec les dialogues et le jeu des acteurs, si attachants soient-ils.

Bande-annonce :

 

Les autres sorties de la semaine, c'est ici !

  • 1
Prochainement au cinéma
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
Colombiana est une Horreur, je sort de la salle et ma premiere réaction est : comment peut on osé ecrire en 2011 un film sur une héroïne qui défonce tout le temps et tout le monde avec facilité, une sorte de nikita mélangé a leon bref rien de nouveau du recyclage dans tous les départements du film de la real a l'ecriture ! même la photo est laide ! le resultat est qu'a la sortie on oublie cette "œuvre" au profit du trou de votre porte monnaie , un film éculé comme Luc beson !
  • 0
  • 0
Anonyme | le 27/07/2011 à 14h01 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ils ont aimé