Les Filles du docteur March Greta Gerwig
Wilson Webb/Columbia Pictures

La réalisatrice de Lady Bird et son équipe ont livré quelques histoires et impressions sur la création de l’adaptation du célèbre roman de Louisa May Alcott.

"Les Quatre filles du Docteur March a toujours fait partie de moi. C’est comme si ces filles étaient mes propres sœurs, et c’est comme si nous partagions les mêmes souvenirs. C’était le livre qu’il me fallait." Pour Greta Gerwig, le choix de son nouveau film était donc une évidence, comme elle l’indique dans des propos rapportés par The Hollywood Reporter. "Je me suis dit : "Il faut que je fasse ce film." J’avais l’impression que l’esprit de Louisa May Alcott s’était emparé de moi." Et l’œuvre de la romancière fait certainement partie des romans les plus appréciés au cinéma : Les Quatre Filles du docteur March a été adapté d’innombrables fois sur nos écrans, entre films et séries, d’un drame de 1917 signé Harley Knoles, à des séries en live-action et en animation… Mais Gerwig reste motivée et a fait les choses à sa façon : alors que Lady Bird venait d’être récompensé de plusieurs Oscars dont le meilleur scénario et la meilleure réalisation, la cinéaste est partie s’isoler dans une cabane sur la côte californienne. Enfermée avec les livres, mais aussi la correspondance et les carnets de notes et journaux de Louisa May Alcott, elle s’est attelée à l’écriture du scénario, s’inspirant de portraits d’époque pour créer ses propres héroïnes : c’est ainsi que Jo, Meg, Beth et Amy ont vu le jour.

 

Les Filles du docteur March
Wilson Webb/Columbia Pictures

 

La réalisatrice estime que les lecteurs et spectateurs s’attardent sur la jeunesse des quatre sœurs, et pas assez sur leur période adulte. C’est sur cette observation que le choix de faire une histoire non linéaire est née. "Pour moi, le livre parlait avant tout de femmes, d’art et d’argent. Et il y avait tous ces petits détails que je pouvais vraiment creuser." Et sur ce projet, Meryl Streep est apparue comme une collaboratrice de premier ordre. Apprenant que l’auteure de Lady Bird, qu’elle avait beaucoup apprécié, s’était lancé sur l’adaptation du roman culte, l’actrice est directement allée la voir pour intégrer le casting. Une rencontre dont Gerwig se souvient bien. "Elle m’a dit : "Je serai ta hache de guerre. Écris-moi une bonne tante March." Alors j’ai simplement répondu : "Oui, madame."" Et une autre exigence de Streep était qu’il soit bien précisé dans le film que les femmes n’avaient pas le droit de vote dans les années 1800, mais aussi que leurs maris possédaient tous leurs biens, et surtout les enfants. "Meryl a clarifié beaucoup de choses pour moi en tant que collaboratrice. Ce n’est pas Meryl Streep pour rien." De son côté, Saoirse Ronan s’est elle aussi spontanément portée volontaire, s’imposant également. L’actrice principal de Lady Bird serait allée la voir pour lui taper l’épaule et affirmer : "Je sais que tu travailles sur Les Filles du docteur March, je pense vraiment que je devrais être Jo." Et son voeu s'est exaucé, Gerwig la choisissant pour incarner la soeur en question.

Les Filles du Docteur March : Greta Gerwig revient sur le casting de son nouveau film
Les filles du docteur March tournage
Wilson Webb/Columbia Pictures

 

Les acteurs ont dû être légèrement vieillis pour interpréter à la fois leurs versions jeunes et adultes, mais le changement ne s’opérera pas uniquement par l’acting. Gerwig a en effet beaucoup insisté auprès de son directeur de la photographie, Yorick Le Saux, pour que les mouvements de caméra soient différents entre les deux périodes. Pour suivre les sœurs encore jeunes, il fallait que le cadre soit "tourbillonnant", de manière à accompagner les personnages comme un cinquième membre de la famille. À l’inverse, les plans sur la famille March adulte devaient être plus fixes, comme assis, ou coincés dans des endroits formels et regardant l’action se dérouler à distance. "Cela m'a permis de jouer avec cette boule de neige qu’est l'enfance et ces jours heureux que l’on aimerait retrouver." Du côté des costumes, c’est Jacqueline Durran, costumière pour Orgueil et Préjugés, qui sera sollicitée pour réaliser les 75 pièces. Un travail titanesque, comme l’explique la créatrice, puisque chaque vêtement aura demandé en moyenne… 40 heures ! "On n’arrêtait pas de me dire "ce n’est pas un gros film, ce n’est pas un gros film !" Mais en ce qui concerne ma charge de travail, c’était un film énorme."

 

Les Filles du docteur March Greta Gerwig
Wilson Webb/Columbia Pictures

 

Et l’équipe a dû faire face à de nombreux obstacles : il y a eu ce moment où presque toutes les personnes présentes sur le plateau ont attrapé une angine streptococcique. Une maladie qui, dans l’histoire, touche justement l’un des personnages. Mais l’événement le plus particulier a certainement été la grossesse à demi cachée de Greta Gerwig avec son compagnon Noah Baumbach. Si la future maman a fait le choix de ne pas la dévoiler officiellement, certains signes ont cependant été remarqués par ses acteurs, notamment Saoirse Ronan, qui s’est sentie perplexe quant à ce nouveau régime : "Elle est passée de ses sacs de chips et ses burritos du tournage de Lady Bird à ce chef incroyable qui lui préparait chaque jour un beau poulet rôti avec de la salade." D’après l’interprète de Jo, la réalisatrice portait également plusieurs couches épaisses de vêtements malgré la chaleur du plateau. La raison de toutes ces cachotteries ? La cinéaste refusait d’être traitée différemment, d’après la productrice Amy Pascal : "Greta ne voulait pas que son état s’impose dans le travail. Elle voulait éviter de distraire les autres ou être la cible de trop d’égards. Ce qu’elle voulait, c’était juste être la réalisatrice." Malgré tout, la grossesse a fini par impacter le processus de création lors de la post-prodution. Alors que le long-métrage était en cours de montage, l’auteure a dû limiter ses visites dans le studio et compter sur ses assistants pour faire en sorte que l’histoire reste claire… ce qui semble être le cas, d’après les résultats des premières projections test.

Et comme pour mettre un terme à toute cette aventure, le bébé est arrivé exactement 24 heures après Greta Gerwig ait rendu son director’s cut… Les Filles du Docteur March sortira le 1er janvier au cinéma.

Les Filles du Docteur March : première bande-annonce pour le nouveau film de Greta Gerwig