DR

"Lumos maxima" : la première vidéo du préquel s'ouvre comme Le Prisonnier d'Azkaban.

 

 

Dévoilé juste avant le déjeuner, le premier teaser des Animaux Fantastiques a déjà été partagé des millions de fois sur les réseaux sociaux, le plus souvent accompagné des mots "frissons", "attente" ou "excitation".

 

La raison de toutes ces réactions tient en deux mots "Lumos maxima". Un sort qui inscrit immédiatement ce blockbuster dans la lignée de Harry Potter. Plus particulièrement du troisième volet de la franchise, Le Prisonnier d’Azkaban, qui s'ouvrait exactement de la même manière. Avant même que le logo du studio soit visible, on entrevoyait une lumière, et on entendait le thème incontournable de John Williams. Entrant par la fenêtre du 4 Privet Drive, on découvrait alors Harry (Daniel Radcliffe) tentant de lire un livre de magie en pleine nuit, en s’éclairant à l’aide de sa baguette grâce à l’incantation "Lumos maxima".  Voici l’introduction en question :

 

Dans ce nouveau teaser, c’est Eddie Redmayne qui lance ce sort, là aussi juste avant que le logo apparaisse. Il manque la musique, mais l’effet "madeleine de Proust" fonctionne avant même d’avoir vu la moindre image du futur blockbuster. Au point de donner de faire frissonner certains spectateurs :

 

 

 

Jouer ainsi avec la nostalgie du public n’est pas nouveau à Hollywood, au contraire. Le premier teaser de Star Wars 7 faisait le même effet au moment où le Faucon Millenium s’envolait sur une autre musique culte de John Williams. Sauf qu’ici, le délai entre les deux sagas est plus court : ce préquel sortira au cinéma seulement cinq ans et demi après l’ultime épisode de Harry Potter (et douze ans après Le Prisonnier d’Azkaban).

Le producteur des Animaux Fantastiques, David Heyman, jurait il y a quelques semaines que ce préquel ressemblerait beaucoup au quatrième film, La Coupe de Feu, mais cette -bonne- surprise du premier teaser laisse plutôt entendre qu’il fera des clins d’œil à l’ensemble de la saga. Le message de la Warner Bros est clair : même si ce nouvel épisode se déroulera 65 ans avant que Harry n’arrive à Poudlard, aux Etats-Unis qui plus est (un pays jamais exploré au sein de la saga),  il sera parfaitement dans la veine de ses ainés. L'auteur des romans J. K. Rowling est d'ailleurs au coeur de cette première vidéo, cette fois-ci en tant que scénariste du projet.

"Muggle" transformé en "No-Maj" : Et si J. K. Rowling n'avait pas eu le choix ?

Reste maintenant à découvrir des animaux fantastiques en action, car ce premier teaser ne montre aucune créature magique. Le film sortira le 16 novembre 2016 au cinéma.

Prochainement au Cinéma

A lire aussi sur Première