DR

De Sausage Party à Dernier Train pour Busan, la Faucheuse a été imaginative sur grand écran.

Évidemment, lisez ce qui suit à vos risques et périls. Les spoilers sont très nombreux sur les films suivants (dans l’ordre) : Sausage Party, Suicide Squad, The Revenant, 10 Cloverfield Lane, Doctor Strange, Dernier Train pour Busan, Batman v Superman, Rogue One : A Star Wars Story, Comancheria, Divines et The Neon Demon. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

Quel acteur est le plus mort au cinéma ?

La plus patate : la pomme de terre dans Sausage Party
"Ma peau ! Elle épluche ma putain de peau !". On aurait pu en choisir beaucoup d’autres (la saucisse qui se fait couper en deux, les bébés carottes croqués sans autre forme de procès…) mais on a décidé de retenir de Sausage Party cette petite pomme de terre adorable qui chante et se fait soudainement trucider par une humaine préparant son repas du soir. Après ça, l’hécatombe commence dans la cuisine.

La plus expéditive : Slipknot dans Suicide Squad 
Il était chaud, prêt à en découdre. Mais l’absence presque totale de backstory sur le personnage aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. Alors qu’il tente de fuir quelques minutes après le début des hostilités, Slipknot se fait dessouder par Rick Flag, qui lui explose la tête à distance. Pourtant les règles étaient claires : personne ne quitte le groupe. Allez, salut l’artiste.

La plus animale : L’ours de The Revenant
Sans aucun doute la meilleure scène du film. Surpris par un ours en pleine forêt, Hugh Glass se défend comme il peut (et se fait lacérer à coups de griffes), fait le mort, tire sur l’animal et finit par lui planter plusieurs coups de couteau dans la gorge. La bête glisse et s’écroule enfin au sol, morte. Glass mettra un temps fou à se remettre de ses blessures, mais l’ours restera éternellement dans nos coeurs. RIP, gros poilu.

La plus inattendue : Emmett dans 10 Cloverfield Lane
Howard rassemble la petite maisonnée autour d’un baril d’acide, car il suspecte ses deux invités de comploter contre lui. Emmett tente de s’expliquer et demande pardon. "Tu es désolé ? J’accepte tes excuses", lance Howard. Et de sortir son flingue pour mettre sans sommation une balle dans la tête d’Emmett. Boum. Trente minutes avant la fin de 10 Cloverfield Lane, cet événement fera enfin réaliser à Michelle qu’elle n’a pas le choix : il faut se tirer fissa. 

DR

La plus mystique : The Ancient One dans Doctor Strange
Celle qui a tout appris à Strange quitte son corps et se retrouve sur le plan astral, en compagnie de son élève. Elle réussit à faire durer ses dernières secondes durant plusieurs minutes et au moment où leurs mains se touchent, elle disparaît dans le néant. Pas de cliché visuel sur le passage vers un potentiel au-delà, la scène est touchante sans jamais tomber dans le mélo. Juste une femme âgée de plusieurs centaines d’années face à son destin, et qui dit enfin adieu à la vie.

DR

La plus sanglante : Sang-Hwa dans Dernier Train pour Busan
Sûrement le plus beau sacrifice de l’année écoulée. La porte d’un wagon du train ne veut plus se fermer à cause d’une main de zombie coincée, et c’est Sang-Hwa qui en fera les frais. Le musculeux héros fait barrage aux morts-vivants avec son corps et offre sa vie pour sauver sa femme enceinte et les derniers survivants du carnage. Avouons-le, on a failli lâcher notre petite larme.

DR

La plus christique : Superman dans Batman v Superman
Alors qu’il plante courageusement une lance en kryptonite dans le coeur de Doomsday, Superman - affaibli par la matière de sa planète d’origine - se fait surprendre par son ennemi. Sa mort (attendue pour les lecteurs des comics) lui permet de sauver la planète. Mais la toute fin de Batman v Superman laisse entendre que le Jésus des temps modernes sortira prochainement de sa tombe…

La plus groupée : tout le cast de Rogue One : A Star Wars Story
Joli tir groupé. Aucun personnage principal de Rogue One ne survit au vol des plans de l’Étoile Noire. Sur Scarif, il se font exploser, tuer par balles ou sont réduits en pièces par le souffle généré par l’arme de l’Empire. Jyn, Cassian, Chirrut, Saw et les autres, l’Alliance Rebelle vous remercie pour vos services.

DR

La plus émouvante : Tanner dans Comancheria
En racontant l’histoire de deux frères qui remboursent la banque justement en la braquant, le scénariste Jim Sheridan fait au passage un portrait minutieux de ces deux personnages à la fois différents et complémentaires. Par petites touches, il peint des anti-héros très intéressants. Chris Pine joue le "cerveau", celui qui monte tout le plan pendant que son frangin, véritable tête brûlée, multiplie les frasques. Quand celui-ci comprend qu’il ne s’en tirera pas, il balance un "Fuck you" à son frère en guise de  "Je t’aime" et part provoquer les flics, afin que ce dernier ait une chance de leur échapper. Sa traque en montagne par le shérif (Jeff Bridges) est un moment de pur western, avec le chasseur poursuivant patiemment sa proie pour mieux la coincer. On a rarement vu une scène de sniper aussi efficace.

DR

La plus tragique : Maimouna dans Divines
L’une des forces de Divines est sa fin, modèle de tragédie qui est d’autant plus révoltante qu’elle aurait pu être évitée. L’héroïne Dounia (jouée par la révélation Oulaya Amamra)  paye ses erreurs en voyant le piège se refermer sur sa meilleure amie Maimouna (Déborah Lukumuena), coincée par les flammes alors que les pompiers refusent d’agir tant qu’ils ne seront pas protégés par la police, cette même police qui ne vient plus dans la cité depuis qu’elle a été agressée par des jeunes, dont Dounia. Le serpent se mord la queue, mais il est impossible de faire machine arrière une fois que l’étincelle a pris feu.

DR

La plus difficile à digérer : Jesse dans The Neon Demon 
La beauté de la jeune mannequin Jesse fascine ses concurrentes à tel point qu'elles vont finir, folles de jalousie, par la tuer pour la dévorer. Aucune ne sortira indemne de ce meurtre rituel. A travers ce conte sanglant, le réalisateur d’Only God Forgives fait une nouvelle fois preuve d’une violence percutante pour dénoncer un monde de la mode cruel où l’innocence se fait rapidement bouffer. Au sens propre.

DR