DR

Diffusé dans 2822 salles, Live By Night est tombé à 163 copies ce week-end.  

Le mème #SadAffleck risque de refaire surface à l’heure où Live by Night, de Ben Affleck, est en train de faire un flop aux Etats-Unis. Sorti dans 2822 salles là-bas le 13 janvier dernier (il était disponible en limited release depuis le 25 décembre), ce polar se déroulant durant la Prohibition a récolté 10,3 millions de dollars en trois semaines, et vient de tomber à seulement 163 écrans. Soit une chute de diffusion de 2659 salles, ce qui représente 94,1% de son parc total ! Cela s’avère être un record : jusqu’ici, le n°1 du "top de la baisse de nombre de salles" (oui ça existe, et le site Box Office Mojo le met régulièrement à jour) était Appelez-moi Dave, une comédie portée par Eddie Murphy, qui était passée de 3011 à 488 écrans (-77%). Hardcore Henry, dans les salles l’été dernier, complète le classement avec une baisse de 2496 salles, Jonah Hex (2010) suit avec 2475 cinémas de moins et Pride and Prejudice and Zombies boucle le top grâce en étant passé de 2825 copies à 476 en mai dernier.

Ben Affleck répond enfin au mème "Sad Affleck"

Live By Night cumule pour l’instant 20,8 millions de dollars en comptant ses recettes américaines + son score effectué à l’étranger. Son budget officiel n'a pas été communiqué par la Warner Bros, mais au vu de son ambitieuse reconstitution historique, il doit être plus élevé que les 50 millions d'Argo, son dernier film. Les précédentes réalisations de Ben Affleck avaient en tout cas fait mieux : Gone Baby Gone, déjà tiré d'un roman à succès de Dennis Lehane, amassait 34,6 millions de dollars en 2007, The Town, 154 en 2010 et Argo 232,3 deux ans plus tard. 

De Mystic River à Live by Night : Dennis Lehane commente les adaptations de ses romans