DR

Jordan Vogt-Roberts‏ défonce son propre film, et c'est très drôle !

Cet été, le réalisateur de Kong : Skull Island a fait parler de lui en taclant vertement sur Twitter la bande de Cinema Sins, qui se moquait de son film, dans une vidéo amusante, pointant du doigt tout ce qui clochait dans le long-métrage.

Jordan Vogt-Roberts a visiblement compris que sa réaction était un peu excessive. Alors lorsque Screen Junkies - les concurrents de Cinema Sins sur YouTube - a décidé de faire un "Honest Trailer" consacré à Skull Island, il a tenu à participer. Et pas qu'un pas peu. Dans une posture totalement inverse, il défonce carrément son propre travail...

 

"Vous pouvez critiquer mon film tant que vous voulez, tout ce que je demande, c'est de pouvoir le faire aussi", lance-t-il au milieu de la vidéo, avant donner sa la liste personnelle des choses à redire sur Kong : Skull Island. "Vous voulez savoir tout ce qui ne va pas avec Skull Island ? Je vais vous le dire :

Essayez de profiter d'un film qui comporte des problèmes structurels majeurs, qui passe tout le premier acte à assembler son casting, pour les séparer 10 minutes plus tard. Un film qui voulait avoir la force émotionnelle d'Aliens, mais qui finit avec la complexité d'Aliens vs Predator.

Rencontrez de grands personnages humains comme John C Reilly, puis rencontrez encore plus de personnages humains, et encore plus... Parce que la plupart des blockbusters contemporains ont trop de personnages et la plupart d'entre eux auraient dû être coupés au montage ! Mais bon, je suis le réalisateur, c'est de ma faute !"

Et il conclut sur un énorme : "Skull Island est un film qui prend certains de nos meilleurs acteurs et ne leur donne absolument rien ressemblant à une histoire !"

Alors Jordan Vogt-Roberts‏ a-t-il un sens de l'humour et de l'auto-dérision hyper développé (sauf quand il s'agit de Cinema Sins) ? Ou a-t-il décidé de faire un magnifique suicide professionnel hollywoodien ?

Prochainement au Cinéma