Le réalisateur de Dear White People prépare un film sur des cheveux maléfiques

Dear White People

Une satire intitulée Bad Hair

Réalisateur de Dear White People (et créateur de la série Netflix du même nom), Justin Simien prépare selon Deadline un film d’horreur sur des cheveux dotés de mauvaises intentions. Des cheveux, oui, oui. Le satirique Bad Hair se situera à la fin des années 80, en pleine vague new jack swing, et racontera le parcours d’une jeune femme ambitieuse qui se fait un tissage pour mieux gravir les échelons de l’industrie musicale, ce monde impitoyable obsédé par les apparences. Mais elle ne va pas tarder à réaliser que sa nouvelle chevelure a une vie bien à elle…

La série Dear White People enthousiasme la presse US

"Ce sera à la fois une lettre d’amour aux femmes noires et une critique des forces culturelles que la société les pousse à affronter", a ajouté Justin Simien pour expliciter ce pitch gentiment cintré. On se met déjà à fantasmer un croisement entre Looker (satire des milieux de la mode 80’s, qui a inspiré The Neon Demon), Exte (film du Japonais fou Sono Sion sur des extensions capillaires tueuses) et le classique La Main du Diable. Le tout coulé dans un film d’horreur parlant de l’identité et de la culture afro-américaine, un genre à la mode depuis le carton de Get Out.

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Fiancés
Octobre
Demain et tous les Autres Jours