Le Palmares complet des Golden Globes 2016

Leonardo DiCaprio

Le triomphe de Leonardo DiCaprio, Lady Gaga, J-Law, Jon Hamm, The Revenant, Sly et... Vice Versa.

La 73ème cérémonie des Golden Globes aura tenu toutes ses promesses. Après Tina Fey et Amy Poehler l'année dernière, cette année marquait le retour du très corrosif Ricky Gervais. Et Mr Gervais aura été fidèle à sa réputation. Un fieffé salopard, une Kalachnikov de la vanne tirant sur tout ce qui bouge, un char d'assaut de la mauvaise conscience face à une industrie ripolinée. Pour le plaisir, voilà un florilège.
Sur Spotlight : "L'Eglise Catholique est furieuse contre le film qui montre que 5% de ses prêtres ont régulièrement abusé des enfants sans jamais être sanctionnés. Pour Roman Polanski, c'est le meilleur film pour un rendez-vous galant ('best date movie ever')".
En accueillant Matt Damon : "il est la seule personne envers qui Ben Affleck n'a pas été infidèle"
Sur Donald Trump : "Eva Longoria et America Ferrera ne sont pas seulement de belles et talentueuses actrices. Ce sont aussi deux personnes que votre futur président Donald Trump déportera dès qu'il le pourra"
Mais le meilleur fut l'uppercut décroché à Mel Gibson : "Il y a quelques années, au cours de cette cérémonie, j'ai fait une blague sur Mel Gibson, sur le fait que, ivre, il avait prononcé quelques propos peu flatteurs. On l'a tous fait. Je ne le jugeais pas. Et maintenant, me voilà dans une position assez inconfortable puisque je dois l'introduire sur scène. NBC est coupable de cette terrible situation. Mais pour Mel les coupables ce sont... On sait tous qui sont les coupables pour Mel".

Comme chaque fois, la soirée fut émaillée de gags assez efficaces (merci Jamie Foxx) ou de moments émouvants (Sly qui remercie Rocky Balboa).

Le triomphe de Léo et de The Revenant

Pourtant ce que l'industrie attendait fièvreusement c'était les récipiendaires, indice des futurs Oscars, comme un baromètre fidèle mais déformé de la prochaine soirée des Awards. Et de ce point de vue, la cérémonie fut riche en enseignements... Les 73ème Golden Globes marquent d'abord le triomphe de The Revenant et Inarritu pourrait, après la razzia Birdman, faire coup double et empocher pas mal d'Oscars le mois prochain. Leo DiCaprio repart ainsi avec le trophée du meilleur acteur dans un rôle dramatique (comme quoi se faire violenter par un ours paie toujours à la fin), Inarritu décroche le Globe du meilleur réalisateur et The Revenant est sacré meilleur drame de la soirée. C'est la 11ème fois que Leonardo DiCaprio était nommé pour un Golden Globe et c'est son troisième trophée remporté (après ceux pour Aviator et Le Loup de Wall Street); un présage pour les prochains Oscars ? Face à lui, Seul sur Mars s'en sort bien également : Matt Damon empoche l'équivalent dans la catégorie comédie et le film est consacrée meilleure comédie de l'année ("une comédie ? Je croyais avoir tourné une comédie musicale" plaisantait Damon backstage). Comme chaque fois qu'elle joue chez David O'Russell, Jennifer Lawrence écrase la concurrence féminine et repart avec un trophée pour Joy. Et Stallone marche tranquillement vers son Oscar du second rôle grâce à Creed puisqu'il repart avec le Globe du best supporting actor. Par contre : rien pour Mad Max Fury Road (totalement absent des récompenses), rien pour Le Pont des espions (l'un des meilleurs films de l'année) et rien pour Spotlight qui faisait office de challenger. On s'étonnera (doux euphémisme) surtout de l'absence de Carol qui repart bredouille de la cérémonie. Avec 5 nominations, le film de Todd Haynes appartenait aux favoris, mais ni Cate Blanchett ni Rooney Mara (pourtant prix d'interprétation à Cannes) n'ont été récompensées. Taquins, les membres du Hollywood Foreign Press ont également salement snobé Tarantino en lui refusant le prix du scénario et en octroyant à Morricone le Globe de la meilleure musique. On se demande maintenant comment QT va réagir connaissant son ego surdimmensionné.

Lady Gaga et Don Draper couronnés

Côté série, on notera d'abord le prix de Lady Gaga qui repart avec le Globe de la meilleure actrice dans une mini-série pour sa prestation dans American Horror Story : Hotel. Une seule incursion dans l'univers de la série télé aura suffi à la pop star pour repartir auréolée d'un prix - pas mal ! Oscar Isaac est quant à lui (et naturellement) récompensé pour sa performance dans le génial Show me a hero la mini-série intense de David Simon diffusée sur HBO. Comme pour fêter la fin de Mad Men, Don Draper repart, 8 ans après son premier Globe, avec un nouveau trophée. Jon Hamm, couronné, a évidemment remercier Weiner le créateur de la série, mais de manière amusante : "merci de ne pas avoir écouté mon conseil et de ne pas avoir conclu la série sur Chumbawamba. Tu as choisi la meilleure chanson" (la série se concluait sur une reprise du "Both Sides Now" de Joni Mitchell par Judy Collins, un tube sublime sur le retour au réel). Pour le reste, Mr Robot et Mozart In The Jungle triomphent au détriment de Transparent donnée favorite et beaucoup d'observateurs pensaient que Jeffrey Tambor allait une nouvelle fois tout rafler. C'était compter sans Gael Garcia Bernal qui fut l'une des grosses surprises de la soirée.

Voici le palmarès complet

Meilleur comédie / comédie musicale : Seul sur mars

Meilleur film dramatique : The Revenant

Meilleure actrice dramatique : Brie Larson dans Room

Meilleur acteur dans un drame : Leonardo DiCaprio pour The Revenant

Meilleure actrice dans une comédie / comédie musicale : Jennifer Lawrence dans Joy

Meilleur acteur dans une comédie / comédie musicale : Matt Damon dans Seul sur Mars

Meilleure actrice dans un second rôle : Kate Winslet pour Jobs

Meilleur acteur dans un second rôle : Sylvester Stallone pour Creed

Meilleur réalisateur : Alejandro G. Iñárritu pour The Revenant

Meilleur scénario : Aaron Sorkin pour Jobs

Meilleur film d'animation : Vice Versa

Meilleur film étranger : Fils de Saul

Meilleure musique : Ennio Morricone pour Les 8 salopards

Meilleure chanson : "Writing’s on the Wall,” dans 007 SPECTRE

TELEVISION

Meilleure série dramatique : Mr. Robot (USA)

Meilleure série comédie / comédie musicale : Mozart in the Jungle (Amazon)

Meilleure mini-série : Wolf Hall (PBS)

Meilleure actrice dans une mini-série : Lady Gaga pour American Horror Story: Hotel

Meilleur acteur dans une mini-série : Oscar Isaac dans Show Me a Hero

Meilleure actrice dans un drame : Taraji P. Henson dans Empire

Meilleur acteur dans un drame : Jon Hamm dans Mad Men

Meilleure actrice dans une comédie / comédie musicale : Rachel Bloom dans Crazy Ex-Girlfriend

Meilleur acteur dans une comédie / comédie musicale : Gael García Bernal dans Mozart in the Jungle

Meilleure actrice dans un second rôle dans une mini-série : Maura Tierney dans The Affair

Meilleur acteur dans un second rôle dans une mini-série : Christian Slater dans Mr. Robot

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues