Universal Pictures France

Nommé aux Oscars pour son travail sur Les Heures sombres, Kazuhiro Tsuji se souvient. 

Comme nous le rappelait récemment le documentaire Jim & Andy, dans les coulisses du Man on the Moon de Milos Forman, travailler avec Jim Carrey peut s’avérer particulièrement éreintant. Et ce n’est pas Kazuhiro Tsuji, maquilleur réputé (Men in Black, HellboyBenjamin Button, Looper) qui a collaboré avec l’acteur sur Le Grinch, qui dira le contraire.

10 anecdotes dingues sur Jim Carrey révélées par le documentaire Jim & Andy

A l’occasion d’un entretien avec Vulture, l’artiste qui vient d’être nommé aux Oscars pour Les Heures Sombres, où il a transformé Gary Oldman en Winston Churchill, est ainsi revenu sur cette très mauvaise expérience qui l’a tout simplement conduit en thérapie !

"Sur le plateau, il était vraiment méchant avec tout le monde, et au début de la production ils n’arrivaient pas à avancer", se souvient Tsuji. "Au bout de deux semaines, nous avions seulement bouclé l’équivalent de trois jours de tournage, parce qu’il disparaissait soudainement et revenait avec son maquillage complètement défait. On ne pouvait rien filmer."

A la décharge de Jim Carrey, l’acteur devait passer des heures au maquillage pour prendre les traits du Grinch, et devait porter des lentilles de contact spéciale qui le gênaient énormément. Et il a fini par s’en prendre aux maquilleurs, qui n’y étaient pour rien.  

"Dans la loge de maquillage, il s'est levé tout à coup et s'est regardé dans le miroir, pointant son menton, et a dit : 'la couleur est différente de celle d’hier'. J’utilisais pourtant la même couleur que la veille. Il m’a demandé d’arranger ça, et j’ai dû le faire. Tous les jours c’était comme ça."

Le Grinch : quand Jim Carrey s'entraînait à porter son déguisement avec la CIA

Pour arranger la situation, le légendaire Rick Baker, qui était le responsable du maquillage, et un des producteurs ont adopté une stratégie plutôt maline : laisser Tsuji prendre un congrès afin qu’il se repose, et que Carrey réalise à quel point son travail était important. Banco. Quelques temps plus tard, Carrey a appelé Tsuji pour lui demander de revenir sur le tournage.

Si Jim Carrey s’est bien comporté à son retour, Tsuji a néanmoins commencé une thérapie après la fin du tournage, ce qui lui a permis de réaliser que sa personnalité était peu compatible avec la vie sur un plateau et le travail avec des acteurs du profil de Jim Carrey : "je suis vraiment quelqu’un d’introverti. Je n’aime pas quand il y a trop de monde, ni travailler dans ces conditions."

Tsuji avait d’ailleurs arrêté de travailler pour le cinéma après The Place Beyond The Pines (2012), mais Gary Oldman l’a convaincu de sortir de sa retraite Les Heures Sombres, considérant qu’il était le seul capable de le transformer en Winston Churchill. Résultats, les deux hommes sont nommés dans leur catégorie respective pour les Oscars 2018. Ca valait le coup (de pinceau). 

 

Prochainement au Cinéma