DR

On va enfin pouvoir se faire une idée de Dimension.En 1991, Lars Von Trier se lance dans un projet fou : Dimension était un film qui devait se tourner à raison de quelques séquences par an pendant trente-et-un ans. L’idée étant de pouvoir enregistrer physiquement le vieillissement des comédiens à l’écran. Une séquence devant notamment résumer ce procédé : on y aurait vu Jean-Marc Barr traverser une salle avec des colonnes, les passages entre chacune étant tournés à raison d’un par an. Sur l’écran, l’acteur aurait donc vieilli en accéléré mais sans effets de maquillages. Von Trier a tenu bon six ans, avant d’arrêter les prises de vues en 1997, ayant perdu tout intérêt pour le projet. Les vingt minutes de film ont néanmoins donné lieu à un court métrage, qui fera partie d’un DVD de films inédits ou rares signés par des réalisateurs nordiques (Thomas Vinterberg, Roy Anderssonn, Aki Kaurismaki…). Il sera offert avec le prochain numéro d’Ekko, une revue de cinéma danoise. Au delà de son procédé, Dimension risque d’être émouvant quand on y découvrira des images jamais vues auparavant d’acteurs qui avaient déjà tournés avec Von Trier dans des films précédents, mais morts depuis : Eddie Constantine et Katrin Cartlidge.