La théorie qui tue sur la fin d'Harry Potter

La théorie qui tue sur la fin d'Harry Potter

Les Reliques de la Mort a 10 ans. Et Harry est immortel ?

Le dernier tome d’Harry Potter fête aujourd’hui ses 10 ans… en France. Le 26 octobre 2007 paraissait la traduction des Reliques de la Mort chez Gallimard Jeunesse, la VO étant disponible depuis le mois de juillet de la même année grâce à Bloomsbury. Pour "fêter" ça, retour sur la fin de l’histoire imaginée par J.K. Rowling.

Voici la preuve que la fin de Harry Potter aurait pu être beaucoup plus réussie

Attention, spoilers ! Cet article est évidemment destiné aux lecteurs et spectateurs d’Harry Potter.
La prophétie imaginée par J. K. Rowling aurait pu être interprétée différemment, ce qui aurait offert à Harry Potter une fin beaucoup plus intense, plus tragique… plus réussie ? En 2014, IO9 détaillait ainsi une fin alternative captivante imaginée par un internaute. A partir d'une phrase cruciale de la saga Harry Potter, un lecteur assidu de la saga a pensé à un autre dénouement, moins "mainstream" que celui de l’auteure mais tout aussi intéressant. Et si, en tuant Voldemort, Harry était devenu immortel ? Du "Boy Who Lived", il serait devenu "The Boy Who Lived Forever" et cela aurait été possible simplement en interprétant différemment la fameuse prophétie de Sibylle Trelawney, qui lie le destin de Harry à celui de Voldemort. Voici l’analysée détaillée.

"Je suis un grand fan de Harry Potter et même si j'adore cette saga, j'aurais imaginé une fin très différente. Voici ma version.

Il y a un extrait de la prophétie qui aurait pu être interprété autrement : '...l'un devra mourir de la main de l'autre car aucun ne peut vivre tant que l'autre survit...'. Dans le livre, cela signifie que l'un des deux devra tuer l'autre. Mais si cette phrase avait en fait un autre sens ?
Et si ça voulait dire que la seule façon de les faire mourir, c’est que l’un des deux soit tué par la main de l’autre ?
Cela signifierait que celui qui ne meurt pas bat la mort (devient immortel)

La théorie qui tue sur la fin d'Harry Potter (1)

‘La seule manière de me tuer, c’est par la main de Voldemort, dit alors Harry. Maintenant que Voldemort est mort, je ne peux plus mourir’.
Ce qui signifie qu'en tuant Voldemort, Harry sacrifie sa mort

La théorie qui tue sur la fin d'Harry Potter (2)

Dans les livres, il est expliqué clairement que c'est seulement à sa mort que Harry retrouvera les êtres qu'il aime. Pour lui, mourir ne serait pas un mauvais sacrifice. En revanche, en sacrifiant sa mort, ce serait l'ultime sacrifice pour Harry. En tuant Voldemort, Harry deviendrait immortel, et il ne reverrait jamais sa famille, ni ses amis, dans la mort. Harry Potter serait, à jamais, ‘The Boy Who Lived’, celui qui a survécu."

La théorie qui tue sur la fin d'Harry Potter (3)

Cette fin s'inspire donc directement des écrits de J. K. Rowling, mais elle aurait été plus sombre que celle choisie par l'auteure. Y avait-elle tout de même pensé ? A-t-elle fait machine arrière en songeant à l'aspect tragique de cette fin ? Et un tel dénouement aurait-il été accepté à Hollywood ? Mystère. J. K. répond régulièrement aux questions des fans de Harry Potter, mais elle n’a encore jamais réagi à ce twist tragique.

J. K. Rowling répond à 7 questions qui turlupinent les fans de Harry Potter

PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone