DR

C'est la détentrice de deux palmes d'or qui sera chargée de remettre le célèbre trophée cette année. Jane Campion, qui a été honorée lors du festival en 1986 pour son court-métrage Peel puis en 1993 pour La Leçon de Piano, a été choisie par Gilles Jacob et Thierry Frémaux pour être la prochaine présidente du jury du célèbre festival. "Je suis venue à Cannes pour la première fois en 1986, souligne-t-elle dans le communiqué officiel qui annonce la nouvelle. Depuis, mon admiration pour la reine des manifestations de cinéma n’a fait que grandir. Le glamour et le professionnel s’y marient de façon unique. C’est le pays des stars, des fêtes, des plages et du business mais on ne perd jamais de vue ce qu’est le festival : une célébration du cinéma comme Art et une célébration du cinéma du monde entier. C’est la passion qui rend Cannes incontestable, poursuit Jane Campion. C’est un lieu mythique et surprenant où des acteurs se révèlent, des films trouvent leurs producteurs et des carrières démarrent. Je le sais : ça m’est arrivé !"Elle succède donc à Steven Spielberg, et à quelques stars féminines à ce poste : avant elle, Michèle Morgan, Jeanne Moreau, Françoise Sagan, Isabelle Adjani, Liv Ullmann et Isabelle Huppert ont présidé le jury cannois. La réalisatrice néo-zélandaise est ravie, et les organisateurs de l'événement aussi. "Il était une fois une jeune réalisatrice inconnue venue des antipodes, commence Gilles Jacob. Elle aurait été fière que le Festival de Cannes présentât un des trois courts-métrages qu’elle venait d’achever. Ils affirmaient déjà une telle vaillance, une telle humanité, un tel univers que se refusant de choisir, le Festival montra les trois d’un coup – car c’en était un. Jane Campion était née. Et un style avec elle. Ensuite ce furent Sweetie, La Leçon de piano ou récemment Bright Star, ce merveilleux film où la poésie circule comme jamais. Etonnez-vous après tant d’émotions que je l’appelle ma Lady Jane."En proposant à la seule réalisatrice ayant reçu une palme d'or la place de présidente du jury, ses organisateurs tentent-ils de faire oublier la mauvaise publicité de l'an dernier ? Thierry Frémaux avait dû défendre sa sélection, accusée de sexisme car ne comprenant que des films mis en scène par des hommes. Le communiqué n'évoque évidemment pas cet incident, le délégué général préférant insister sur le talent de la cinéaste : "Le type de films que fait Jane Campion et a fortiori La leçon de piano sont des choses dont on n'a pas revu l'équivalent. C'est pour cela qu'il s'agit d'un auteur au sens large du terme, une artiste". Rappelons que l'année dernière, elle avait déjà été choisie pour présider le jury des courts-métrages.Le festival de Cannes débutera le 14 mai prochain et se déroulera jusqu'au 25.VIDEO - Céline Sciamma revient sur la polémique de la misogynie du Festival de CannesCarton critique pour Top of the Lake, la série de Jane Campion

Prochainement au Cinéma