La présidentielle américaine peut-elle se jouer sur un film ?

La présidentielle américaine peut-elle se jouer sur un film ?

Projet concurrent de Zero Dark Thirty, le film de Kathryn Bigelow sur la traque d'Oussama Ben Laden, Seal Team Six (ex Code Name : Geronimo) n'était pas voué à faire la Une. Poids plume comparé au projet de la cinéaste oscarisée, réalisé par un pro de la série B, il aurait pu passer presque inaperçu s'il était produit par n'importe qui d'autre qu'Harvey Weinstein. Producteur puissant, Weinstein est un des plus grands soutiens hollywoodiens de Barack Obama. Si la sortie du film de Bigelow a été repoussée après la présidentielle américaine pour éviter toute nouvelle polémique, Harvey a décidé lui de diffuser son film deux jours avant l'élection.Film pro-Obama ?Tout récit de l'opération réussie visant à capturer le cerveau des attentats du 11 septembre est suspecté par les républicains de servir la campagne d'Obama, quel que soit le narrateur de l'histoire. Mais pas besoin d'être un néo-conversateur pour soupçonner une manœuvre politique dans la diffusion d'un film produit par un démocrate affiché deux jours à peine avant que les électeurs se rendent aux urnes. D'après le New York Times, le montage de Seal Team Six aurait en outre été retouché à la demande de Weinstein dans le but de mettre mieux en valeur le rôle du président dans cette opération militaire historique, considérée par de nombreux Américains comme la plus grande victoire de son mandat. Et les dénégations du réalisateur John Stockwell n'ont pas suffi à apaiser les tensions, de plus en plus vives à l'approche du grand rendez-vous électoral. L'OPSEC, un groupe d'anciens membres des forces spéciales et d'agents de la CIA, a notamment fait circuler un message appelant avec ardeur aux dons pour pouvoir passer un spot anti-Obama pendant la diffusion de Seal Team Six sur National Geographic Channel, en espérant contrer les effets du film.Scandale hors de proportion "Nous avons un grave problème. Dans quelques jours, National Geographic Channel diffusera Seal Team Six : The Raid on Osama Bin Laden, alors même que le New York Times et d'autres médias ont révélé que le timing et le montage du film produit par Harvey Weinstein, énorme donateur d'Obama et grand libéral hollywoodien, ont été orchestrés en vue d'utiliser le travail héroïque des Forces spéciales américaines pour promouvoir la réélection d'Obama. OPSEC ne laissera pas faire". Voici ce qu'on peut notamment lire dans ce message reproduit par Movieline, qui n'accuse pas seulement le film de Weinstein de parti pris politique, mais également de menace pour la sécurité des forces spéciales et leur combat contre Al Qaïda.L'erreur tactique de ce groupe conservateur est de contribuer à donner de l'importance à un film resté longtemps dans l'ombre de celui de Bigelow : non seulement Seal Team Six n'est a priori pas un film à Oscars (il finit d'ailleurs sur le petit écran), mais il sera en plus diffusé sur une chaîne que personne ne regarde : National Geographic Channel est à la 37e place des audiences du câble en prime time. Mais l'intelligence marketing d'Harvey Weinstein pourrait bien faire battre à la chaîne son record historique d'audience. Et faire de ce petit film l'ultime argument pour la réélection de Barack Obama ?

Commentaires

A lire aussi sur Première

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre