La Tour sombre inadaptable ? Les premières critiques sont mitigées

La Tour sombre inadaptable ? Les premières critiques sont mitigées

Transposer la saga de Stephen King au cinéma est très (trop ?) ambitieux.

La Tour sombre sort demain aux Etats-Unis et la semaine prochaine en France. Ses premières critiques commencent à tomber, et elles sont plutôt mitigéesThe Hollywood Reporter, Variety, Indiewire… tous les sites et magazines de référence américains s’accordent à dire que si Matthew McConaugheyIdris Elba et Tom Taylor font le job, le film n’arrive jamais à la cheville des bouquins.

Il faut dire qu’en huit romans, l’auteur a eu le temps de développer un univers de fantasy très riche. L’idée d’adapter La Tour sombre au cinéma (ou en série télé) court depuis des années à Hollywood, et après de multiples changements de scénaristes, réalisateurs et comédiens, Nikolaj Arcel (Royal Affair) a finalement été choisi par Sony pour concocter un long métrage de 95 minutes. Pour éviter d’être sans cesse comparé à l’œuvre de King, le studio a décidé de proposer une suite de La Tour sombre, plutôt qu’une adaptation fidèle. Et parmi les éléments qui ont été conservés des romans, les scénaristes Akiva Goldsman (Je suis une légende), Jeff Pinker (Alias), Anders Thomas Jensen (Men & Chicken) et le réalisateur ont dû faire de grosses coupes. Sans être catastrophique, le résultat est visiblement bancal. Voici quelques extraits des premiers avis sur La Tour sombre.

La série La Tour Sombre est toujours dans les tuyaux

"The Dark Tower est loin d’être l’accident industriel que certains prédisaient, analyse notamment The Hollywood ReporterMais le film manque de bases solides pour lancer une saga, comme Sony espérait le faire. On est loin de la grandeur des histoires de Tolkien qui ont inspiré King pour écrire ses livres. Le film est assez bien fait pour satisfaire les spectateurs qui seraient simplement attirés par la présence d’Idris Elba et de Matthew McConaughey, mais il risque de décevoir profondément les fans de Stephen King."

"La Tour sombre est un film divertissant, mais pas assez novateur, titre Nerdist. Ils reconnaissent ensuite que "vue l’immense source d’inspiration des livres, l’équipe chargée de l’adaptation mérite d’être saluée pour ses efforts. (…) Ce serait faux d’affirmer que le film est désagréable à regarder, car le duo entre Idris Elba et le jeune Tom Taylor fonctionne, les scènes de tirs du pistolero sont cool, mais l’ensemble est étonnement très conventionnel. C’est décevant, surtout pour les fans, car la saga est justement adorée pour ses qualités incroyablement épiques." Le site conclut en expliquant que cette adaptation peut être un bon moyen de découvrir l’univers de La Tour sombre avant de se plonger dans les bouquins "si c’est votre cas, ne vous étonnez pas d’être beaucoup plus absorbés par les livres quand vous les découvrirez après coup."

Le film La Tour Sombre est bien la suite des romans de Stephen King

Sur cette question de l’adaptation, le journaliste de Variety chargé d’écrire la critique commence par confesser qu’il n’a pas lu les romans, ce qui empêche logiquement toute comparaison. Il s’intéresse donc pleinement au film, qu’il juge "loin d’être un désastre. Il a des hauts et des bas, mais globalement ça se regarde bien. C’est une sorte de jeu vidéo parano et métaphysique qui accueille le spectateur, contient quelques effets spéciaux très visibles et pourtant divertissants, mais -ce n'est pas forcément un problème, même s'il faut le souligner- qui déclenche peu d’émotion." Il met ensuite en avant la performance de Matthew McConaughey en méchant "nonchalant et pourtant si puissant", qui est "magnétique et diabolique". Il conclut sur l’idée que "The Dark Tower fonctionne bien en film parce qu’il ne cherche jamais à initier de 'multiverse', et qu’il reprend assez d’éléments de la vision de King pour rappeler au public qu’une vieille histoire peut être modernisée sans forcément trop coller à l’original."

Collider, au contraire, regrette que le résultat final soit moins spectaculaire que sa source. "Il n’y a pas de juste milieu avec la fantasy. Soit vous essayez de construire un monde étrange et gigantesque en voulant faire en sorte que le spectateur s’y intéresse, un univers magique, qui développe des histoires curieuses et une culture inédite, soit vous restez terre à terre. Cette adaptation est étrangement entre les deux. Elle n’a pas la volonté, ni le budget, pour proposer un film vraiment majestueux.  Malgré le jeu à la hauteur de ses acteurs, The Dark Tower a trop peu de matière pour être grandiose et trop hasardeux pour être vraiment prenant. "

Un dernier avis d’Indiewire mélange parfaitement ces différents ressentis. Partant de l’idée que Stephen King a créé un univers unique, mélangeant western, science-fiction, fantasy et récit moderne, la journaliste critique le manque d’ambition de l’équipe chargée d’en tirer un film. "On ne peut pas reprocher ça à King, tant sa saga est épique. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui font que ses livres sont réputés inadaptables. Beaucoup de réalisateurs, de J. J. Abrams à Ron Howard, ont essayé et abandonné. Un film a finalement été fait, ce qui prouve que The Dark Tower était finalement adaptable, mais celui-ci cherche si peu à coller aux bouquins que la question ne se pose plus vraiment."
Jugé trop "simplifié" ("le scénario va trop vite, fonce ‘droit au but’ et perd en subtilité alors que sa complexité devrait être son point fort"), le long métrage contient tout de même quelques réussites, notamment ses acteurs ("les scènes d’affrontements entre Elba et le jeune Taylor sont très divertissantes") et des scènes d’action spectaculaires. "Mais coupées trop vite", insiste l’auteur.

Bande-annonce de La Tour sombre, au cinéma le 9 août :

 

 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Aventures De Pinocchio
Menina
The Florida Project