La Fille du patron : une histoire d'amour transgressive

La Fille du patron

Ce premier film est un manifeste sentimental surprenant en milieu ouvrier.

Infiltrée dans l’entreprise textile de son père pour y mener une enquête sur les conditions de travail, une jeune femme tombe sous le charme d’un employé.

Le fantôme de Patron incognito, l’émission de téléréalité de M6, plane lourdement sur la mise en place de l’intrigue. Va-t-on assister à un vaudeville socio-démago aux allures de prime time ripoliné pour tout public ? Surprise ! Un habile coup de force scénaristique balaie vite le doute. Commence alors une histoire d’amour tranquillement transgressive, manifeste sentimental à la teneur palpitante, auquel se superpose un regard tout ce qu’il y a de sympathique et de chaleureux sur le monde ouvrier en période de crise économique et de délocalisations crève-cœur. Sans égaler le formidable Discount, sorti en tout début d’année, voici un nouvel exemple de premier film français capable d’observer son époque et de faire du cinéma tout en adaptant à son profit les codes d’un divertissement qu’on aurait tort de croire joué d’avance.

La Fille du patron d'Olivier Loustau avec Christa Théret, Olivier Lousteau, Florence Thomassin sort en salles aujourd'hui

 

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues