La Cérémonie Claude Chabrol
MK2

La chaîne programme plusieurs polars ces jours-ci.

Après Les Noces rouges, Arte poursuit son cycle Claude Chabrol, ce dimanche, en proposant à 21h La Cérémonie, drame sorti en 1995 avec Isabelle Huppert et Sandrine Bonnaire. Puis la chaîne proposera le documentaire inédit Chabrol, l'anticonformiste, à 22h40. Demain, ce sera au tour du Boucher, son classique des années 1970 avec Jean Yanne et sa muse Stéphane Audran, d'être à l'honneur.

Isabelle Huppert en femme fatale sur l'affiche des César 2019

Le pitch de La Cérémonie ? Les Lelièvre, un couple bourgeois d'une parfaite éducation, engagent une jeune bonne, Sophie, pour les aider à tenir leur grande maison isolée dans la campagne bretonne. Le comportement de Sophie, dure, fermée et presque toujours silencieuse, les déroute, bien que son service soit irréprochable. A aucun moment ils ne devinent que la domestique cherche à cacher son illettrisme, qu'elle juge humiliant. Au village, Sophie se lie d'amitié avec la postière, Jeanne, aussi exubérante qu'elle est secrète. Bientôt, les deux femmes communient dans la même haine pour les Lelièvre. Mieux, elles se découvrent un passé commun : toutes les deux, en effet, ont été jugées pour meurtre. L'une aurait assassiné sa fillette handicapée, l'autre son père infirme...

Fidèle à son amour de la littérature, Claude Chabrol signe en 1995 cette Cérémonie pour laquelle il adapte librement le roman L'analphabète de Ruth Rendell, en y incorporant également des éléments provenant de la pièce Les bonnes de Jean Genet. À cette occasion, il oppose deux actrices de prestige du cinéma français, Isabelle Huppert et Sandrine Bonnaire dans cette histoire qui explore un peu plus encore les mœurs de la bourgeoisie provinciale, sujet de prédilection de Chabrol. Dépassant le million d'entrées dans les salles françaises, ce classique de la filmographie de Chabrol récolta six nominations aux César.

Décès de Claude Chabrol : sa dernière interview pour Première, face à James Gray