La Belle époque
Julien Panié

Le film de Nicolas Bedos joue finement la carte de la nostalgie.

Avant de se lancer sur le troisième volet d’OSS 117, Alerte rouge en Afrique noire, Nicolas Bedos à un autre projet à défendre, La Belle époque, son second long-métrage en tant que réalisateur. Après le teaser dévoilé à l’occasion du Festival de Cannes, où il avait fait sensation hors-compétition, le film s’offre une bande-annonce pleine d’émotion et de bienveillance, loin du cynisme auquel on associe souvent l’auteur aux multiples casquettes.

La Belle Epoque : Nicolas Bedos réussit brillamment son baptême du feu sur la Croisette [critique]

La Belle époque, donc, raconte l’histoire de Daniel Auteuil, un homme de 60 ans qui vit très mal la mort du désir au sein de son couple. Relégué dans la chambre d’amis par son épouse (Fanny Ardant), il s’offre un étrange service (proposé par Guillaume Canet) qui lui permet de revivre le moment où il a rencontré la femme de sa vie.

La Belle époque sort au cinéma le 6 novembre, mais vous pouvez le découvrir en avant-première le 8 octobre dans le cadre du Festival Première que nous organisons conjointement avec Les cinémas Pathé Gaumont. Pour en savoir plus, rendez-vous dans le lien ci-dessous :

Festival Première dans les cinémas Pathé Gaumont : la programmation complète