L’erreur historique des Oscars 2017 : Le fin mot de l’histoire

L’erreur historique des Oscars 2017 : Le fin mot de l’histoire

Jimmy Kimmel (entre autres) a expliqué ce qui s’est vraiment passé.

Dans la nuit de dimanche à lundi, au moment de remettre l’Oscar du meilleur film, patatras, le mauvais titre est prononcé. Une erreur jamais vue dans l’histoire de la cérémonie, qui a depuis fait couler beaucoup d’encre. Comment un tel cafouillage a-t-il pu se produire ? Maintenant que le fin mot de l’histoire a été découvert, retour en détails sur cette bourde.

Les plus gros fails de l'histoire des Oscars

Le déroulement de la soirée 
Le 26 février 2017, 21h03. Warren Beatty et Faye Dunaway (le couple phare de Bonnie and Clyde) montent sur scène pour remettre l’Oscar du meilleur film, mais le comédien tient en fait à la main une mauvaise enveloppe : celle de la meilleure actrice. Une récompense reçue quelques minutes avant par Emma Stone pour La La Land. En découvrant son nom, on voit dans la vidéo de la soirée que le comédien hésite. Il regarde sa partenaire, puis vers les coulisses, mais quelques instants plus tard Faye Dunaway lit à voix haute le titre de La La Land. Le réalisateur Damien Chazelle et ses collaborateurs les rejoignent alors sur scène.

L’équipe commence ses remerciements, mais en arrière-plan, les organisateurs de la soirée s'agitent. Au-milieu du discours du producteur Jordan Horowitz, ils l’interrompent en expliquant qu’il y a eu une erreur et que le gagnant est Moonlight. Celui-ci réagit à la nouvelle avec classe, mais le mal est fait : pendant un peu plus de 2 minutes, La La Land a été le vainqueur de l’Oscar du meilleur film, alors que le prix revenait au drame de Barry Jenkins. Sur le moment, toutes les personnalités présentes sur scène sont choquées : Damien Chazelle semble perdu, Emma Stone répète "Oh my God" en boucle... Un instant est gênant pour tout le monde. Le public est d’ailleurs tout aussi surpris, comme le prouve une photo très parlante publiée par le LA Times.

Oscars 2017 : Emma Stone, Casey Affleck, Damien Chazelle et les gagnants en images

Warren Beatty reprend le micro pour détailler qu’il n’avait pas la bonne enveloppe. Il précise avoir vu le nom d’Emma Stone, puis le titre La La Land. Dans les coulisses, juste après la cérémonie, l’actrice expliquera qu’elle ne comprend pas comment cette enveloppe a pu se retrouver sur scène, alors qu’elle l’avait sur elle. Il s’avère que PricewaterhouseCoopers, la firme chargée de remettre les prix lors de la soirée, en prévoit une "de secours" pour chaque catégorie. Mais cela n’explique pas comment celle-ci s’est retrouvée dans les mains de Warren Beatty

Warren Beatty : "J’ai été rattrapé par ce petit truc qu’on appelle la vie"

Le grand gagnant de la soirée, Barry Jenkins, doit donc s’exprimer à son tour, mais il est tellement bouleversé par la situation qu’il alterne entre joie et surprise ("Oh, man !", s’exclame-t-il en remettant le micro à un autre membre de son équipe). Il expliquera plus tard qu’il avait écrit un discours en cas de victoire mais a complètement oublié de le lire sur le moment. Son texte touchant est publié en entier par Entertainment Weekly.

Oscars 2017 : Le discours que Barry Jenkins n’a jamais pu prononcer

Les équipes de La La Land et de Moonlight ne cesseront d’ailleurs de se complimenter. D’abord sur la scène des Oscars, puis dans la presse ensuite. Damien Chazelle et Barry Jenkins partagent par exemple la une de Variety et reviennent en duo sur cette incroyable soirée pour le magazine.

L’autre erreur choquante des Oscars 2017

Les révélations de Jimmy Kimmel
Le présentateur des Oscars 2017 reprend finalement la parole pour tenter de détendre l’atmosphère juste avant que l’émission ne se termine, mais lui non plus ne peut pas faire ce qu’il avait prévu. Il a ainsi expliqué au Hollywood Reporter qu’il avait préparé un sketch en compagnie de son rival de toujours, Matt Damon. Avec l’acteur, ils s’amusent depuis 2006 à se chambrer au sein du Jimmy Kimmel Live, et le présentateur de l’émission voulait profiter des Oscars pour vanner une nouvelle fois son faux ennemi. Comme Matt a produit Manchester By the Sea, il comptait s’asseoir à ses côtés pour se moquer du fait qu’il était "le grand perdant" de la soirée. "Je voulais lui dire : ‘Tu vois, Casey Affleck a gagné (l'Oscar du meilleur acteur, ndlr), Kenneth Lonergan aussi (celui du meilleur scénario original), mais toi, t’as rien’. Et la cérémonie se serait terminée sur sa mine déconfite. C’était ma vengeance pour les Emmy Awards (où Damon s’est moqué de Kimmel qui avait perdu dans la catégorie meilleur talk show, ndlr)."

Jimmy Kimmel explique le fail des Oscars 2017

L’enquête qui a suivi
Restait donc le mystère des enveloppes, qui a été éclairci par VarietyBrian Culligan, l’un des consultants de PricewaterhouseCoopers, a été pris en photo dans les coulisses de la soirée, à 8h53 exactement, avec deux enveloppes dans la main ! Warren Beatty est juste à côté de lui et dix minutes plus tard, il sera sur scène avec le mauvais papier. L’acteur n’est donc pour rien dans cette erreur : c’est bien le membre de la société chargée de l’organisation des remises de prix qui s’est trompé.

L’erreur historique des Oscars 2017 : Le fin mot de l’histoire

Pendant que le cafouillage avait lieu sur la scène, celui-ci était par ailleurs en train de tweeter des photos des coulisses (dont une d’Emma Stone à 21h05). Il a depuis retiré ses clichés, mais le mal est fait : le groupe s’est excusé pour cette bourde, dont il prend l’entière responsabilité, et Culligan ne se chargera pas des Oscars l’année prochaine. Ni sa collègue Martha Ruiz, qui l’accompagnait tout au long de la soirée. La directrice des Oscars, Cheryl Boone Isaacs, a cependant fait savoir qu’ils n’étaient pas renvoyés, et que l’académie continuerait son partenariat avec la boîte. Par contre, ils ont reçu des menaces de morts sur les réseaux sociaux.

Une chose est sûre, cette erreur a fait couler beaucoup d’encre depuis dimanche et cela pourrait avoir in fine des conséquences bénéfiques sur les carrières de La La Land et Moonlight. Notamment au box-office : une telle histoire peut potentiellement attirer davantage spectateurs dans les salles obscures. C’est aussi une belle source d’inspiration pour les cinéphiles : un montage vidéo de la "nouvelle fin"  de La La Land a par exemple été proposé quelques minutes après ce fail et un cinéma anglais s‘est offert un joli coup de pub en faisant exprès de diffuser le début de La La Land lors des séances de Moonlight. Bref, on n’a pas fini d’en entendre parler.

Stéphane Celerier : "Cet incident aux Oscars devrait bénéficier à Moonlight"

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Fiancés
Octobre
Demain et tous les Autres Jours